Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il met le feu à la robe de mariée, toute la maison brûle

mardi 8 mai 2018 à 16:22 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault et France Bleu

Un homme de 45 ans a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Mèze (Hérault) dans la nuit de lundi à mardi, après une dispute conjugale. Son domicile à Loupian a été entièrement détruit par un incendie.

Illustration d'un mobil-home incendié
Illustration d'un mobil-home incendié © Maxppp - Philippe Arnassan

Loupian, France

Un différend de couple se termine mal à Loupian, au nord de l'étang de Thau dans l'Hérault. Un homme de 45 ans a mis le feu à son domicile après une dispute avec sa compagne dans la nuit de lundi à mardi. En fait cet homme, énervé, a mis feu à la robe de mariée de son épouse suite à une dispute avec cette dernière. L'homme fortement alcoolisé, d'après nos informations, n'a pas su maîtriser les flammes. D'importants moyens ont été envoyés sur place.

L'incendie s'est rapidement propagé à son mobile-home, situé en retrait du village, au lieu dit Le Saladel. Heureusement personne n'a été blessé. 

Le quadragénaire a eu le temps de sortir de son domicile.  Mais à l'arrivée des secours, il était trop tard.  Le feu s'était propagé à l'ensemble de son logement, entièrement détruit. Une maison de 90 mètres carrés construite illégalement il y a plus de 10 ans par les anciens propriétaires. La mairie de Loupian avait demandé une démolition à l'époque. Mais en vain. Le différend dure avec les nouveaux occupants. 

La soirée a dégénéré suite à une dispute avec le fils de la compagne. Des coups auraient été échangés. Pas d'information, ni de confirmation du parquet de permanence. La garde à vue de l'incendiaire devrait se terminer ce mardi après-midi.  Quant à son épouse, elle a été relogée par la famille.