Faits divers – Justice

Une maman désespérée en appelle au ministre de la Justice pour récupérer son enfant retenu par son père à Castres

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord et France Bleu mercredi 31 août 2016 à 17:41

Karima avec l'ordonnance du tribunal d'Avesnes sur Helpe
Karima avec l'ordonnance du tribunal d'Avesnes sur Helpe © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Daemon, 2 ans et demi, est retenu par son père dans un camp des gens du voyage à Castres depuis un mois. Sa maman a pourtant obtenu la garde parentale exclusive de l'enfant. Une décision exécutoire, donc immédiate, qui n'a toujours pas été appliquée

Il manquera un petit garçon ce jeudi sur les bancs de l'école maternelle de Fourmies. Daemon, âgé de 2 ans et demi, ne va pas pouvoir faire sa première rentrée. Pourtant, Karima, sa maman, avait tout préparé pour lui. Il manquait juste le petit sac car elle voulait qu'il le choisisse. Karima ira seule à l'école, elle va devoir aller expliquer à sa maîtresse que Daemon ne sera pas là car il est retenu par son père dans un camp des gens du voyage à Castres, à 950 km de là.

Elle a pourtant traversé la France pour remettre à la police et la justice une ordonnance d'autorité parentale exclusive délivrée par le tribunal d'Avesnes-sur-Helpe applicable immédiatement, une ordonnance datée du 19 août. Une autorité qu'elle avait obtenue car, début août, le père a refusé de rendre l'enfant, la menaçant de mort devant ses trois autres enfants et sa nièce en lui disant qu'elle aurait le même sort que le chien qu'il venait de traîner par les pattes derrière sa voiture.

Une lettre au ministère de la Justice pour tenter de faire avancer le retour de son fils

Il y a quinze jours, les policiers ont interpellé puis relâché le père, mais sans récupérer l'enfant. Depuis, pas de nouvelles, la maman vient d'écrire au ministre de la Justice et diffuse une photo de Daemon pour tenter de faire bouger les choses.

Daemon est retenu par son père depuis 1 mois malgré une décision de justice applicable sur le champ - Aucun(e)

Une femme à bout de nerf entre pleurs et colère

La jeune femme est à bout de nerfs, elle ne dort plus, ne pèse plus que 40 kilos, rongée par la séparation avec son petit dernier.

à 2 ans et demi un enfant a besoin de sa maman, qu'est-ce qu'il va devenir ? je ne sais pas quand je vais le revoir si je vais le revoir un jour

Karima oscille entre pleurs et colère. Colère contre le parquet de Castres qui ne fait pas appliquer une décision de justice.

le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Son avocate, le bâtonnier du barreau d'Avesnes-sur-Helpe Marie-Agnès Decroix a elle aussi bien du mal à comprendre. Elle parle de dysfonctionnements car cette ordonnance est exécutoire même en cas d'appel.

Marie Agnès Decroix, le batonnier d'Avesnes sur Helpe, avocate de Karima

Elle espère que le dossier sera relancé par la Procureur de Castres qui revient de vacances et qui n'avait pas eu la totalité des documents de la part de son équipe selon elle.

La procureur en question explique qu'une enquête est en cours pour soustraction de mineurs, le père risque  3 ans de prison et 45 000 euros d'amende. Pour le moment elle ne peut divulguer une éventuelle intervention dans le camp des gens du voyage où le petit garçon n'est peut-être plus d'ailleurs selon elle. D'autres pistes sont envisagées précise la procureur.

Si rien n'est fait rapidement  la maman menace de faire une grève de la faim. En attendant, elle peut compter sur le soutien de ses voisins mais aussi des internautes qui ont partagé plus de 700 fois son [statut facebook](http://<iframe src=) sur lequel elle appelait à l'aide.

Partager sur :