Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une manifestation pro-migrants et contre le délit de solidarité rassemble plus de 300 personnes à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

Trois mois de prison avec sursis ont été requis à l'encontre d'un accompagnateur en montagne des Hautes-Alpes qui avait porté assistance à des migrants à l'hiver 2018 lors d'une maraude près de la frontière italienne. Le jugement a été mis en délibéré au 21 novembre par la cour d'appel de Grenoble.

Manifestation de soutien à un militant pro-migrant, devant le palais de justice de Grenoble
Manifestation de soutien à un militant pro-migrant, devant le palais de justice de Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

Grenoble, France

Durant l'audience, la défense, qui a plaidé la relaxe, a attaqué la version des faits des policiers tandis que l'avocat général demandait la confirmation de la peine prononcée en première instance à Gap en janvier. Pierre Mumber, 55 ans, comparaissait pour "aide à l'entrée irrégulière" d'étrangers et pour les avoir "aidés à se soustraire" à un contrôle de police, en les aidant à s'enfuir de la voiture où ils avaient été placés. 

Ce gérant de gîte, au casier judiciaire vierge, a rappelé ses engagements à Briançon que ce soit auprès de SDF, de personnes handicapées ou d'exilés, depuis qu'ils ont commencé à franchir massivement les Alpes par le col de Montgenèvre dans les Hautes-Alpes. Contrairement au tribunal correctionnel de Gap, la cour d'appel a accepté de visionner les rushes des journalistes italiens qui accompagnaient la maraude à laquelle participait Pierre Mumber. Hormis une jeune Nigériane - qui sera amenée à l'hôpital par les pompiers - , les autres migrants ne seront pas retrouvés. 

De nombreuses associations, dont la Ligue des Droits de l'Homme, avaient appelé à soutenir le militant pro-migrant - Radio France
De nombreuses associations, dont la Ligue des Droits de l'Homme, avaient appelé à soutenir le militant pro-migrant © Radio France - Véronique Pueyo

A l'extérieur du tribunal, 300 personnes ont manifesté leur soutien à "Pierre" et dénoncé le durcissement de la politique migratoire de la France. Ils ont crié des slogans comme : "Un toit, des papiers, une école." Parmi les soutien de Pierre Mumber, on reconnaissait des personnalités comme l'alpiniste Lionel Daudet, l'ancien député européenne LCR, Roselyne Vachetta ou encore JO Briand, du Centre Inter-Peuples

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu