Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après l'agression de Mya, une manifestation s'organise à Nîmes contre les violences

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Un peu plus d'une semaine après l'agression de Mya, rouée de coups en pleine rue à Nîmes, ses soutiens s'organisent pour se rassembler devant le palais de justice de la ville le 6 septembre. Ils réclament davantage de moyens pour la police et des mesures pour endiguer les violences.

Mya a témoigné de son agression sur France Bleu Gard Lozère.
Mya a témoigné de son agression sur France Bleu Gard Lozère. © Radio France - France Bleu

Après la violente agression de Mya, en pleine rue à Nîmes le 12 août, une manifestation s'organise pour réclamer davantage de moyens contre la délinquance dans les rues de Nîmes. La jeune femme explique avoir été rouée de coups par trois hommes après avoir répondu à leurs réflexions salaces. Les manifestants souhaitent se donner rendez-vous le 6 septembre devant le palais de justice. Le dossier vient d'être envoyé à la préfecture.

Un ras-le-bol des agressions

Linda a contacté Mya avant d'envoyer le fameux dossier. Elle est certaine qu'elle n'est pas la seule à ressentir "une recrudescence des actes de violences à Nîmes". Elle a subi une tentative de vol de sac à l'arraché : "Quand ce n'est pas la population, ce sont les pompiers, quand ce ne sont pas les pompiers, ce sont les policiers..."

"C'est tous les jours qu'il se passe quelque chose à Nîmes, on n'en peut plus." - Linda

Elle ne veut d'ailleurs pas blâmer les forces de l'ordre "qui font avec les moyens qu'on leur donne" mais espère faire réagir en réunissant le maximum de monde devant le Palais de justice puis la mairie de la ville.

De son côté, le parquet de Nîmes enquête toujours sur les circonstances de l'agression de Mya.

Jean-Paul Fournier, le maire de la ville, a lui réagi sur sa page Facebook. Il se dit "conscient de la situation" et invite le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à venir sur place :

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess