Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Une marche blanche à Mandeure, deux ans après la mort d'Adelissa

- Mis à jour le
Par

Une marche blanche est organisée ce dimanche au départ de la mairie de Mandeure, en mémoire d'Adelissa Mulijanovic, qui a succombé aux coups de son compagnon, il y a tout juste de deux ans. "Juste un hommage", explique la famille "pour lui signifier que nous ne l'oublierons jamais".

Le drame s'est joué au deuxième étage de cette petite barre d'immeuble à Mandeure Le drame s'est joué au deuxième étage de cette petite barre d'immeuble à Mandeure
Le drame s'est joué au deuxième étage de cette petite barre d'immeuble à Mandeure © Radio France - Christophe Beck

Une marche blanche est organisée ce dimanche après-midi à Mandeure (14h30 au départ de la mairie), en souvenir d'Adelissa, cette jeune mère de famille, morte sous les coups de son compagnon, il y a deux ans, le 25 octobre 2018. Le drame s'était joué sous les yeux de la fillette du couple, âgée alors de 13 mois.

Publicité
Logo France Bleu

Une manière de dire stop à ces violences

C'est la famille d'Adelissa qui a souhaité cette marche blanche pour honorer la mémoire de la jeune maman. "C'est juste un hommage, deux ans jour pour jour, après le départ tragique d'Adelissa", nous confie sa sœur Melissa. Adelissa est partie dans l'intimité de l'appartement du couple, rue Pergaud à Mandeure, sous les coups de son compagnon qui avait lui même prévenu les secours.  

"Cette marche blanche est une façon de lui signifier que nous ne l'oublierons jamais. Mais aussi une manière de dire stop à ces violences perpétrées à l'intérieur de la sphère familiale", ajoute Melissa, alors que les affaires de violences conjugales sont presque quotidiennes dans le Pays de Montbéliard.

Où en est l'enquête ?

Sur le plan judiciaire, deux ans après les faits, l'enquête se poursuit. Le compagnon, auteur présumé des coups mortels, est toujours en détention provisoire. Il reconnaît la dispute, mais nie l'intention de tuer. Une reconstitution doit encore être organisée, avant de connaître la date du procès. Le drame avait suscité un élan d'émotion dans tout le Pays de Montbéliard et au Super U de Mandeure où travaillait la jeune mère de famille.  

Au début de ce mois, Adelissa aurait eu 23 ans. La petite fille du couple, présente au moment du drame, est âgée aujourd'hui de 3 ans.

Publicité
Logo France Bleu