Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une marche blanche en hommage à Amar Bey, tué à coups de fusil, rassemble 80 personnes à Barsac en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Environ 80 personnes ont participé à une marche blanche en hommage à Amar Bey à Barsac (Gironde), dimanche 18 avril. L'homme de 44 ans a été tué au mois de septembre de trois coups de fusil. Ses proches ne comprennent toujours pas ce qui s'est passé.

Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020.
Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020. © Radio France - Clémentine Vergnaud

A Barsac, au nord de Langon (Gironde), environ 80 personnes se sont réunies dimanche 18 avril pour une marche blanche. Elle était organisée en mémoire d'Amar Bey, un homme de 44 ans tué au mois de septembre dans sa maison située dans cette commune, au lieu-dit Menate. Amar Bey a été abattu de trois coups de fusil en pleine nuit. Un ancien collègue de cet homme est mis en examen pour assassinat dans ce dossier dont l'instruction est toujours en cours. Pour ce premier hommage rendu à Amar Bey depuis sa mort, l'émotion était très forte.

Le nom d'Amar sur des tee-shirts et des ballons

Les participants sont partis en silence de la maison du couple pour se diriger vers le domaine viticole où Amar travaillait. Ils ont fait un arrêt puis sont repartis dans l'autre sens, toujours en silence. Dans les rangs il y a Christelle, dont la fille sort avec un des fils d'Amar. Il lui paraissait donc normal d'être là : "Je trouve que la façon dont il est parti a été violente. Il faut être là pour lui et pour sa famille, jusqu'au bout", explique-t-elle. 

Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020.
Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020. © Radio France - Clémentine Vergnaud

A l'avant, la famille de la victime fait front, vêtue de tee-shirt blancs sur lesquels figurent le nom d'Amar. Ce nom est aussi sur des ballons lâchés à la fin de la marche, au retour devant la maison du couple. "On ne veut surtout pas que qui que ce soit oublie Amar", souffle Carmen, l'ex femme d'Amar. "Nous et ses enfants, on ne l'oubliera jamais, c'est certain. Il est ancré dans notre tête et notre cœur. On ne pourra jamais l'oublier."

C'est un combat que je gagnerai

Tous regardent les ballons s'envoler dans le ciel, sans vraiment réussir à faire leur deuil car pour l'instant l'enquête n'a pas permis de déterminer le mobile de cet assassinat. Pourtant, Kareen Faure, la compagne d'Amar, ne lâche rien. "Ça me permet de dire à l'assassin que je suis debout, que je l'ai vu que je ne l'oublierai jamais", lance-t-elle, la voix étranglée par l'émotion. "Je te promets Amar, c'est un combat que je gagnerai", sanglote-t-elle, avant de craquer et de s'effondrer dans les bras de son fils. 

Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020.
Une marche blanche a rassemblé environ 80 personnes à Barsac (Gironde) le dimanche 18 avril 2021 en mémoire d'Amar Bey, tué de plusieurs coups de fusil en septembre 2020. © Radio France - Clémentine Vergnaud
Choix de la station

À venir dansDanssecondess