Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉOS - Meurtre d'Angélique : la marche blanche rassemble 3.300 personnes

mardi 1 mai 2018 à 15:48 Par Camille Revel, France Bleu Nord et France Bleu

3.300 personnes ont participé ce mardi à une marche en mémoire d'Angélique, cette adolescente de 13 ans tuée mercredi dernier à Wambrechies dans le Nord. Le meurtrier présumé de la jeune fille est mis en examen pour séquestration, viol et meurtre.

Plusieurs centaines de personnes ont participé ce mardi à la marche blanche en mémoire d'Angélique, à Wambrechies (Nord)
Plusieurs centaines de personnes ont participé ce mardi à la marche blanche en mémoire d'Angélique, à Wambrechies (Nord) © Maxppp - Philippe Pauchet

Wambrechies, France

"Pour Angélique" : voici ce qu'on pouvait lire ce mardi après-midi, sur la banderole, en tête du cortège. 3.300 personnes ont participé à la marche blanche en mémoire de l'adolescente de 13 ans, tuée mercredi dernier à Wambrechies, dans le Nord.  

Des fleurs et des messages, avant un lâcher de ballons 

Pour ce moment de recueillement, certaines personnes portaient des roses blanches, d'autres étaient vêtues de blanc. La famille de l'enfant était présente. Une minute de silence a été observée. "Nous vous remercions d'avoir répondu si nombreux pour soutenir la famille d'Angélique", a déclaré au micro, sur le perron de l'hôtel de ville, le premier adjoint au maire de Wambrechies, Michel Sas.  

Le cortège s'est ensuite dirigé vers le mémorial érigé pour Angélique, dans un jardin de la ville, où fleurs et messages ont été déposés, avant un lâcher de ballons. 

Le principal suspect du meurtre d'Angélique a été mis en examen lundi soir pour "séquestration, viol et meurtre", après ses aveux. Il est placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Sequedin, dans le Nord. Père de famille, chauffeur de bus, il a déjà passé six ans et demi de sa vie en prison pendant sa jeunesse.

Cet homme a été condamné en 1996 pour viol avec arme sur mineur de moins de quinze ans, et pour "deux agressions sexuelles commises sur des femmes d’une quarantaine d’années, ainsi qu’un vol avec violence". Ces faits ont tous été commis dans un "laps de temps court" en janvier 1994 dans le Nord.