Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Marche blanche pour la vérité sur la mort de Maëva à Bourg-Saint-Andéol

samedi 9 juin 2018 à 6:25 Par Florence Beaudet et Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Vaucluse et France Bleu

La famille et les amis de Maëva Damay, la jeune femme retrouvée pendue aux grilles d'un lycée d'Avignon le 13 janvier dernier, appellent à une marche blanche ce dimanche à Bourg-Saint-Andéol en Ardèche. Ils ne croient pas à la thèse du suicide qui est privilégiée par les enquêteurs.

Maëva Damay a été découverte morte le 13 janvier 2018
Maëva Damay a été découverte morte le 13 janvier 2018 - Photo de la page Facebook de la marche blanche

Bourg-Saint-Andéol, France

Cinq mois après la mort de Maëva, le deuil est impossible pour ses proches. La jeune femme était partie le 12 janvier en discothèque avec une amie, il y a eu une dispute. Le lendemain, l'Ardéchoise de 20 ans était découverte pendue aux grilles d'un lycée d'Avignon. Des éléments troublants, notamment le fait que ses pieds touchaient le sol, ont provoqué l'ouverture d'une information judiciaire et la nomination d'un juge d'instruction dans cette affaire. Les enquêteurs examinent toutes les pistes mais privilégient le suicide.

"On ne croit pas au suicide, on souhaite la vérité." - la maman de Maëva

Un suicide ? La maman de Maëva elle n'y croit pas un instant. "Elle avait toujours le sourire, toujours la pêche. Elle était travailleuse, elle avait des projets de vie. Elle avait trouvé un salon de coiffure pour passer son brevet professionnel", explique Nathalie Damay. "Ce soir-là, elle est partie en me disant bisous Maman, je t'aime, à demain. Il y a tout, tout, tout, tout pour me dire que ma fille n'avait pas de tendances suicidaires".

La maman de Maëva affirme que sa fille était pleine de vie

Les proches de la jeune femme craignent que l'affaire soit classée en suicide. "Si c'est le cas, de toute manière, je me battrai pour prouver que ça n'en était pas un", ajoute encore sa maman. "On souhaite la vérité".

Marche blanche à 15 heures de l'église jusqu'au cimetière

La marche blanche est une façon de montrer la mobilisation de ses amis et de sa famille. Elle partira à 15 heures ce dimanche de l'église de Bourg-Saint-Andéol, traversera le centre-ville et se terminera par un lâcher de ballons au cimetière. La famille demande aux participants de venir habillés de blanc.