Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une marche blanche pour les 10 ans du drame d'Allinges en Haute-Savoie

samedi 2 juin 2018 à 6:05 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Il y a dix ans, le 2 juin 2008, un car scolaire percute un TER Evian-Genève sur un passage à niveau à Allinges en Haute-Savoie. 7 collégiens sont tués. Le professeur, organisateur de la sortie se suicide un mois plus tard. Une marche blanche est organisée ce samedi en leur mémoire.

La stèle en mémoire des 7 collégiens  au château des Allinges
La stèle en mémoire des 7 collégiens au château des Allinges © Maxppp - G.Yetchmeniza

Allinges, France

Une marche blanche pour un douloureux anniversaire.

Le 2 juin 2008, il ya dix ans jour pour jour, un car scolaire percute un train express régional Evian-Genève sur le passage à niveau 58 , aujourd'hui supprimé, situé à Mésinges, un hameau d'Allinges dans le chablais en Haute-Savoie.

Dans cette collision, sept élèves d'une classe de 5ème du collège de Margencel décèdent, 25 autres enfants et accompagnateurs sont blessés. Un mois après le drame, l'enseignant, organisateur de la sortie scolaire, se suicide

Il y a 5 ans, en juin 2013, le procès de cet accident d'Allinges  avait condamné le chauffeur du bus à 2 ans de prison avec sursis,  la SNCF et RFF à des amendes pour négligence. Aucun des deux, et ce fut une première, ne fit appel de ce jugement.

La marche blanche est organisée par l'association Sourires des Anges, constituée après le drame. Elle débutera à 10 heures entre le passage à niveau de Mésinges et le château des Allinges.

Au fils de ces dix ans, les compétences et l'expertise de l'association se sont affirmées. Elle travaille aux côtés de la SNCF sur la sécurisation des passages à niveau, et auprès des victimes d'accidents collectifs de toute nature, comme celui de Millas dans les Pyrénées au mois de décembre dernier.

"Allinges a permis des avancées significatives en terme de sécurité et de prise en charge des victimes. on se sait reconnu, ça nous aide à continuer" Patrick Baptendier, porte-parole de l'association "Sourire des Anges"