Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une marche blanche pour les victimes de l'incendie mortel à Courchevel il y a un an

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu
Courchevel 1850, Saint-Bon-Tarentaise, France

Le collectif pour la mémoire des victimes de Courchevel appelle à un rassemblement silencieux le dimanche 19 janvier en début d'après-midi, un an après l'incendie qui a fait deux morts et 24 blessés dans un bâtiment abritant des logements de salariés saisonniers.

L'incendie avait fait 2 morts et 24 blessés en janvier 2019
L'incendie avait fait 2 morts et 24 blessés en janvier 2019 © Maxppp - José Antonio Reguero

Le rendez-vous est donné à 13 heures le dimanche 19 janvier à Courchevel 1850, devant l'hôtel Isba, par le collectif pour la mémoire des victimes de Courchevel. Des victimes seront présentes pour témoigner, après un rassemblement silencieux. Suivra ensuite une marche blanche. 

L'incendie s'était déclaré tôt le matin du dimanche 20 janvier 2019 dans un bâtiment de trois étages à Courchevel 1850 hébergeant une cinquantaine de saisonniers. Le bilan avait été lourd : deux morts et 24 blessés.

Le drame avait mis au centre des débats la question de l'insalubrité des logements réservés aux salariés saisonniers dans les stations. Sur son communiqué, le collectif pose la question : "combien de salariés sont-ils encore logés dans les mêmes conditions cette année ?" Il indique également qu'à la demande des victimes et de leur famille, "pas de slogans, pas de panneaux, pas de drapeaux" pendant le rassemblement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu