Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une marche blanche pour soutenir Aude Torrent, maman de Langeac qui veut revoir ses enfants

dimanche 16 septembre 2018 à 13:03 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire

Une cinquantaine de participants ont participé ce matin à Chanteuges en Haute-Loire à une marche blanche, à l'initative du collectif Guillaume et Gabriel. Leur maman, Aude Torrent, n'a toujours pas parlé à ses enfants depuis le 16 mars 2018. Le collectif veut saisir la ministre de la justice.

La cinquantaine de manifestants portaient des masques blancs pour évoquer le mutisme de l'Etat
La cinquantaine de manifestants portaient des masques blancs pour évoquer le mutisme de l'Etat - DR

Chanteuges, France

Depuis le 16 mars dernier, on ne sait toujours pas précisement où se trouvent Guillaume et Gabriel. Nés en mars 2015, les deux enfants de la Langeadoise Aude Torrent sont introuvables. Leur père en a leur garde."Ce n'est pas normal" s'insurge Aude Torrent encore ce dimanche matin. 

La marche blanche est à l'initiative du collectif Guillaume et Gabriel, créé le 16 juillet dernier. Le rendez-vous est donné à 10h45 ce dimanche matin devant la salle des fêtes de Chanteuges et doit relier Chanteuges à Saint-Arcons. 

Aucune réponse de l'Etat et de la ministre de la justice

Les pouvoirs publics ont certes été alertés. Un courrier daté de juillet souligne que la ministre de la justice, Nicole Belloubet, suit de près le dossier et se renseigne auprès de ses homologues irlandais pour faire avancer le dossier. "Mais depuis juillet, plus rien. Aucune réponse de l'Etat" tonne le collectif. "On veut soutenir le combat d'une mère pour voir ses enfants. Ce n'est pas normal qu'elle ne puisse pas les avoir au téléphone, leur parler, et qu'ils ne puissent pas savoir qu'elle ne les a pas abandonnés." explique Claudine Foury, responsable du collectif.

Elle a besoin de renouer le contact avec ses enfants. C'est un droit humain qu'on ne peut pas ne pas défendre" - Claudine Foury 

La mère de Guillaume et Gabriel se dit très touché de ce soutien qui lui fait chaud au coeur. "Ca fait du bien de se savoir soutenue. Ca donne de l'espoir" souligne Aude Torrent.