Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Marseillaise de 78 ans tabassée pour une centaine d'euros

vendredi 21 juillet 2017 à 11:48 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu

Ils l'ont battue, pour finalement n'emporter qu'une centaine d'euros et quelques objets sans grande valeur. Cinq hommes masqués s'en sont pris lundi soir à une femme de 78 ans, chez elle dans une cité HLM du 10e arrondissement de Marseille.

patrouille de police  de nuit
patrouille de police de nuit © Radio France - Stéphanie Mora

Marseille, France

Une femme de 78 ans a été rouée de coups lundi soir pour une centaine d'euros. L'information est révélée par nos confrères du Parisien. L'agression a eu lieu à son domicile, dans le 10e arrondissement de Marseille.

Traumatisme crânien

Malgré la douleur et son visage tuméfié, la septuagénaire aquand même trouvé la force d'appeler la police, une fois que ses agresseurs ont pris la fuite.

Cette femme de 78 ans était seule chez elle lundi soir, dans son modeste appartement d'une cité HLM de Pont-de-Vivaux dans le 10e arrondissement de Marseille. Il était 22h, et il faisait encore très chaud, elle en souffrait. Elle a entre-ouvert sa porte d'entrée pour essayer de créer un petit courant d'air pour rafraîchir son appartement

Cité Benza

Pas moins de cinq hommes ont alors surgis dans son appartement, le visage masqué. L'un d'eux a même brandi un pistolet. Ils cherchaient son argent. Et n'ont pas hésité à la frapper : coup de crosse sur la tête, coups de pied sur le reste du corps.

Elle n'avait qu'un bas de laine. Une centaine d'euros. Ils ont emporté le peu d'argent qu'elle possédait, ainsi qu'un téléphone portable et de petits objets sans grande valeur.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Marseille.