Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une médecin urgentiste du CHU de Besançon tente de se suicider sur son lieu de travail

lundi 5 mars 2018 à 19:43 Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon

Situation de crise aux urgences de Besançon. Une médecin du service a tenté de mettre fin à ses jours, le 1er mars. Elle a été découverte par un personnel du service. Sa vie n'est pas en danger.

La médecin urgentiste a été retrouvée dans son service. Elle est désormais hors de danger.
La médecin urgentiste a été retrouvée dans son service. Elle est désormais hors de danger. © Maxppp - Nicolas Barreau

Besançon, France

Profond malaise aux urgences du CHU de Besançon. Jeudi dernier, une médecin urgentiste a été retrouvée pendue au bout d'une corde sur son lieu de travail. Elle sortait d'une réunion avec deux chefs de service. Malgré le choc, le personnel qui l'a découverte a réussi à la décrocher et le médecin a pu s'en sortir. Agée d'une cinquantaine d'années, cette femme n'a pas de séquelles physiques et elle n'est plus hospitalisée. 

Des mesures d'accompagnement pour les personnels

Dans un communiqué, la direction de l'hôpital souligne que "toute la communauté hospitalière est profondément peinée par ce geste d'une particulière gravité, et assure le médecin et son entourage de son soutien dans ces circonstances difficiles." Elle indique par ailleurs que _"_des mesures d'accompagnement sont mises en place pour les personnels souhaitant se faire aider." Toujours selon la direction, la situation de mal-être de ce médecin était connue au sein de son service et par la direction "qui l'a signalée auprès de la médecine du travail à plusieurs reprises." 

Des pressions visant à l'écarter du service

Inévitablement, pourtant, la question se pose : cette tentative de suicide a t-elle été provoquée par la dégradation des conditions de travail au CHRU ? D'après des sources bien informées, ce médecin subissait des pressions visant à l'écarter du service. Ces mêmes sources confirment par ailleurs que la situation des urgences reste très tendue. Les syndicats hospitaliers se refusent pour l'instant à communiquer. Ils préfèrent d'abord parler au médecin. Mais c'est sans doute cette affaire qui est à l'origine de l'annulation de la visite de la ministre de la santé Agnès Buzyn qui était prévue ce lundi. Le dossier sera abordé lors du CHSCT qui se tiendra ce jeudi à l'hôpital.