Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une mère tamponne un jeune avec sa voiture dans les rues de Guéret pour venger son fils

vendredi 12 octobre 2018 à 19:21 Par Benjamin Billot, France Bleu Creuse et France Bleu

Une mère de famille de 35 ans a été placée en détention après avoir poursuivi et tamponné un homme de 32 ans avec sa voiture le week-end dernier. Le trentenaire, qui a été blessé, s'était battu auparavant avec son fils.

L'opération de police a été menée mardi
L'opération de police a été menée mardi © Radio France - Marie Rouarch

Guéret, France

Dans la nature, il est bien connu qu'il est très dangereux de s'attaquer à un petit mammifère devant sa mère. La règle est manifestement la même dans les rues de Guéret. Un homme de 32 ans l'a appris à ses dépens le week-end dernier. 

L'histoire débute vers trois ou quatre heures du matin, dimanche dernier, par une bagarre entre cet homme et un jeune de 17 ans. Après un échange de coups, le plus jeune est touché et légèrement blessé. Quand sa mère constate les dégâts, son sang ne fait qu'un tour. Elle monte dans sa voiture et poursuit le trentenaire qui est parti en courant dans les rues de Guéret.

Interruption temporaire de travail de 21 jours pour l'homme qui a été tamponné

L'homme poursuivi évite une première fois le véhicule et sa conductrice en furie, mais la mère vengeresse revient à la charge et finit par le tamponner. Etant donné les circonstances, il s'en sort relativement bien. Rien de cassé, un hématome à la hanche et une entorse à la cheville justifient une interruption temporaire de travail de 21 jours. 

La mère a été placée en garde à vue cette semaine. Elle a avoué les faits tant bien que mal. Déjà condamnée par la justice par le passé, elle a été placée en détention provisoire avant sa comparution devant le Tribunal de Guéret ce lundi 15 octobre. Son fils s'est vu de son côté prescrire une interruption temporaire de travail de deux jours.