Faits divers – Justice

Une ancienne dauphine de Miss Carnon jugée pour apologie du terrorisme à Montpellier

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 16 août 2017 à 6:00 Mis à jour le mercredi 16 août 2017 à 8:50

La deuxième dauphine de Miss Carnon est jugée pour apologie du terrorisme.
La deuxième dauphine de Miss Carnon est jugée pour apologie du terrorisme. © Maxppp -

Une Héraultaise de 26 ans est jugée ce mercredi pour apologie du terrorisme à Montpellier. Cette ancienne dauphine de Miss Carnon s'est convertie à l'islam. Sur sa page Facebook, elle a prêté allégeance à Daech et appelé au Djihad.

Une jeune femme âgée de 26 ans comparaît ce mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Montpellier pour apologie du terrorisme. Laetitia s'est convertie à l'islam il y a un an environ. Sur internet, sur sa page Facebook, elle a prêté allégeance à Daech et appelé au Djihad. C'est ce que la justice lui reproche.

Au départ, rien ne prédestine la jeune femme à une radicalisation, Laetitia est même élue deuxième dauphine du concours de Miss Carnon en 2014, puis elle sombre dans l'alcool et la drogue, c'était sa période gothique, elle sort beaucoup, elle est même verbalisée plusieurs fois pour des violences sur la voie publique ou du vandalisme notamment dans les églises. Elle boit, elle fugue aussi.

Et puis soudainement elle bascule. Les gendarmes la croisent à nouveau, mais cette fois elle est en burqa et crie Allahou Akbar en direction des militaires. Laetitia a complètement changé. Sur sa page Facebook, elle publie cette phrase : "donne ta main pour l'allégeance et immigre vers la terre sacrée". Sur ses trois téléphones portables, les enquêteurs retrouvent des vidéos de décapitations et des photos de femmes en niqab armées de fusils d’assaut.

Laetitia, explique avoir été recrutée à la mosquée de Lunel par deux hommes qui repéraient les nouveaux convertis. Et se disait prête à se marier avec un Tunisien sympathisant de Daech. L'expert psychologue dit de Laetitia qu'elle est très influençable, qu'elle a du mal à réfléchir par elle même. Elle a voulu donner du sens à une vie qui n'en a pas beaucoup.

"On n'a rien vu venir" explique son papa

Le papa de Laétitia n'a rien vu venir : "On a été pris de cours. Quand j'ai vu qu'elle était musulmane, pour moi y avait rien de mal. Je ne pensais pas qu'elle allait dériver, si j'avais su ça, j'aurai mi le holà. On n'a rien vu venir. C'était sans doute un jeu pour elle, un passage ! Elle a maintenant tout rejeté et ne veut plus entendre parler de tout ça"

Le papa de Laétitia

"Elle s'est mise à parler arabe, à s'habiller en noir, je pensais que ça lui passerait. La police a emmené ma fille il y a huit mois et depuis, elle n'est pas revenue" raconte sa maman

Sa maman raconte à quel point Laetitia a une adolescente difficile : "Jusqu'à 13 ans, tout allait bien. Mais à l'adolescence, elle a fait connaissance avec une copine gothique, elle a alors fait les 400 coups, puis elle est passée par une période baba-cool, hippies. Elle était perdue, elle sortait avec des marginaux, elle fuguait sans cesse, consommait de la drogue.

Elle se cherchait. Et puis il y a deux ans, elle est allée sur internet et je l'ai vue changer, elle parlait religion, arabe, s'habillait en noir. Je pensais que ça lui passerait mais c'est pas passé. un jour la police est venue, ils ont fait une perquisition, ils ont emmené notre fille et elle n'est pas revenue depuis 8 mois"

La maman de Laetitia

Laetita est incarcérée au quartier des femmes de la prison de Perpignan.