Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une lettre anonyme retarde la décision sur un procès de Willy Bardon dans l'affaire Elodie Kulik

mardi 6 mars 2018 à 9:31 - Mis à jour le mardi 6 mars 2018 à 11:37 Par Elodie Touchais, France Bleu Picardie et France Bleu

Une mystérieuse lettre anonyme envoyée en début d'année au parquet général reporte la décision de la chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens dans l'affaire Elodie Kulik. Une nouvelle audience est programmée le 30 mars pour décider si cette lettre doit être retenue dans l'instruction.

Elodie Kulik, violée et tuée en 2002 à Tertry, dans la Somme.
Elodie Kulik, violée et tuée en 2002 à Tertry, dans la Somme. © Maxppp - V. Lesage

Amiens, France

L'attente une nouvelle fois prolongée pour Jacky Kulik, le père de la jeune banquière de Péronne violée et tuée en janvier 2002 à Tertry (Somme). Une lettre anonyme envoyée au parquet général après la diffusion d'un reportage télévisé reporte la décision de la chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens censée tranchée ce mardi matin sur le renvoi de Willy Bardon devant les assises de la Somme pour le meurtre d'Elodie Kulik. Une nouvelle audience est programmée par la chambre d'instruction le 30 mars pour décider si cette lettre doit être retenue dans l'instruction.

On ne m'aura rien épargné

Un courrier dont on ne sait quasiment rien si ce n'est, selon Me Robiquet, l'avocat de Jacky Kulik, que son auteur anonyme dénoncerait un témoin ayant des informations sur le suspect, l'axonais Willy Bardon et son cercle proche. Le père d'Elodie Kulik accuse le coup : " C'est encore de l'attente, on ne m'aura rien épargné" réagit Jacky Kulik qui voit dans ce nouveau report "encore un gain de temps favorable à Willy Bardon".  "Cela n'en finit pas,  j'ai l'impression que j'aurai 80 ans quand Willy Bardon passera aux assises". Jacky Kulik qui pensait "que l'instruction aujourd'hui était close" accuse le coup rappelant que "ce genre de témoignage, on en a eu des centaines". Le père de la jeune banquière espère désormais que celui-ci ne sera pas "un témoignage farfelu".

Jacky Kulik et son avocat Me Robiquet au palais de justice d'Amiens - Radio France
Jacky Kulik et son avocat Me Robiquet au palais de justice d'Amiens © Radio France - Elodie Touchais

Depuis 16 ans, des milliers de courriers anonymes ont été reçus, "des gens qui dénonçaient un peu tout le monde et n'importe qui" relève Stéphane Daquo. Mais en transmettant ce nouvel élément,  le parquet général considère qu'il est suffisamment important pour "concourir à la manifestation de la vérité" estime l'avocat de Willy Bardon.

Elodie Kulik, jeune banquière de 24 ans, a été enlevée, violée et tuée à Tertry et Willy Bardon est le seul mis en examen dans ce dossier.