Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une nounou écope d'une interdiction définitive d'exercer son métier et un an de prison ferme après la mort d'un bébé

mardi 5 décembre 2017 à 17:44 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

Une nounou de Bruges a écopé ce mardi d'une interdiction définitive d'exercer son métier d'assistante maternelle. Après la mort d'une fillette qu'elle gardait à son domicile en novembre 2011, la cour d'appel de Bordeaux a confirmé sa peine d'un an de prison ferme et y ajouté cette interdiction.

Une nourrice condamnée à un an de prison ferme et interdiction définitive d'exercer son métier.
Une nourrice condamnée à un an de prison ferme et interdiction définitive d'exercer son métier. © Maxppp - MaxPPP

Bruges, France

Le tribunal correctionnel de Bordeaux l'a condamné une première fois à un an de prison ferme pour homicide involontaire par négligence ou imprudence. La cour d'appel de Bordeaux vient de confirmer cette décision ce mardi et y ajouté une interdiction définitive d'exercer le métier d'assistante maternelle. L'accident s'est produit en novembre 2011 à Bruges, au domicile de la nourrice. Elisa, 18 mois, est morte chez sa nounou, pendant qu'elle était sous sa responsabilité. La nounou appelle les pompiers un peu après 10 heures. Les secours découvrent le bébé allongé sur son tapis.

L'autopsie révèle que l'enfant s'est asphyxiée. Mais comment cela a pu se produire alors que la nounou est censée les surveiller, elle et un autre petit garçon ? En première instance, la nourrice prétend d'abord que c'est arrivé au parc, qu'elle a retrouvé la petite accrochée à un buisson avec son écharpe. Mais finalement elle change de version, l'accident est bien survenu chez elle, mais impossible pour la nourrice de se souvenir de ce qu'il s'est passé.

Pendant son procès en février, le magistrat la bouscule en la mettant devant son addiction au jeu vidéo. Etait-elle devant son écran pendant que la petite s'est asphyxiée ? Son mari l'a quitté justement à cause du temps qu'elle passait à jouer sur son ordinateur. A l'époque la nounou avait été condamnée à 1 an de prison ferme. La cour d'appel vient de confirmer cette peine et d'y ajouter une interdiction définitive d'exercer son métier.