Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une nouvelle audience en mars pour les proches des victimes du Bugaled Breizh

Peut-être un soupçon d'espoir pour les familles des cinq victimes du Bugaled Breizh, coulé au début de l'année 2004. L'affaire, dans les mains de la justice anglaise, pourrait éventuellement être relancée grâce à une nouvelle audience en mars.

L' épave du Bugaled Breizh actuellement dans l'enceinte de  l'Arsenal de Brest
L' épave du Bugaled Breizh actuellement dans l'enceinte de l'Arsenal de Brest © Radio France - Mickaël Roparz

L'affaire avait été stoppée net en mars 2020 à cause de la pandémie de Covid-19. Les familles des proches des cinq victimes du Bugaled Breizh peuvent reprendre espoir : une nouvelle audience par la justice britannique va avoir lieu le 12 mars prochain en visioconférence, assure Dominique Launay, le président de l'association SOS Bugaled. 

La justice anglaise reprend la main

Le chalutier breton de Loctudy avait sombré en mer le 15 janvier 2004 pour une raison encore inexpliquée. La justice française avait conclu à un non-lieu en 2016. Le navire, dont les proches considèrent qu'il a été percuté par un sous-marin, avait sombré près des mers britanniques. La justice anglaise a repris l'affaire peu de temps après le verdict français, car deux corps avaient été repêchés dans les eaux anglaises au moment du drame. 

Après une première audience dans un tribunal de Truror, au Royaume-Uni, le dossier a été transféré à Londres où un second juge a été nommé. De plus, l'un des fils de l'une des victimes est maintenant accompagné d'un avocat anglais, en plus d'un français, qui est habilité à plaider auprès des tribunaux britanniques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess