Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des seringues usagées de nouveau trouvées dans une école maternelle de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Des seringues usagées ont de nouveau été ramassées dans l'enceinte de l'école maternelle du Dr Roux à Montpellier. Déjà, en février dernier, une fillette de 4 ans et demi en avait trouvé deux dans la cour. Les parents d'élèves se disent désemparés.

À trois reprises, des seringues usagées ont été trouvées dans l'enceinte de l'école ces 15 derniers jours (illustration)
À trois reprises, des seringues usagées ont été trouvées dans l'enceinte de l'école ces 15 derniers jours (illustration) © Maxppp -

C'est dans le petit jardin pédagogique situé derrière l'école que les enfants ont trouvé des seringues usagées. Deux fois la semaine dernière et cette semaine, encore une fois. L'endroit est facilement accessible, à deux pas de la cité Gély et du parc de la Guirlande, connus pour être fréquentés par les toxicomanes.

Pour certains parents cette école n'est pas une obligation, c'est un choix

Certains parents d'élèves sont évidemment très inquiets. Ils trouvent cela d'autant plus malheureux qu'ils ne cessent de louer la qualité et l'investissement des enseignantes, qu'ils ne tarissent pas d'éloge sur les projets artistiques, bref, ils tiennent profondément à cette école qui accueille 120 élèves. Les parents n'ont pas l'ambition de stopper un trafic qui existe et existera encore, mais plutôt le souhait de préserver l'école de leurs enfants.

Bis repetita

En février, une fillette de 4 ans et demi a raconté à son père, le soir à la maison, qu'elle avait vu deux seringues par terre à l'école. Elle n'y a pas touché. Comme beaucoup de ses camarades, elle sait qu'il ne faut pas et respecte les consignes. À l'époque, la mairie avait décidé de rehausser le portail d'entrée pour éviter les projections, d'accentuer la présence de la police municipale et d'interpeller les équipes mobiles de sécurité du rectorat. Mais sept mois plus tard donc, le problème se pose à nouveau.

Quelle solution ?

Les parents proposent de donner davantage de moyens aux associations de terrain qui font de la prévention. Problème : c'est le contraire qui se produit. Leurs subventions sont en baisse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess