Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une nouvelle grosse catastrophe pour la route des Gorges de l'Arly en Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Samedi après-midi, quelques heures après la fermeture préventive, la D1212 a été coupée par un éboulement spectaculaire. C'est reparti pour cinq à huit mois de travaux qui devraient coûter plus d'un million et demi d'euros. Notre reporter a testé la fameuse déviation par Héry-sur-Ugine.

5.000 mètres cubes de roches se sont décrochés
5.000 mètres cubes de roches se sont décrochés - Service départemental des routes de Savoie

Ugine, France

5.000 mètres cubes de roche se sont décrochés samedi matin de la montagne sur la route des Gorges de l'Arly. 

Des blocs énormes ont ravagé le tunnel des Cliets. La charpente métallique provisoire qui devait protéger les automobilistes des chutes de pierres est totalement écrasée.

Route coupée dès la sortie d'Ugine - Radio France
Route coupée dès la sortie d'Ugine © Radio France - Christophe Van Veen

Depuis que le conseil départemental de Savoie en a la charge - en 2006 -  ce sont plus de vingt millions d'euros qui ont servi à réparer la route qui mène depuis Ugine à Crest-Voland ou encore à la station des Saisies.   

Heureusement, la veille au soir de l'effondrement, la route avait été coupée par mesure de précaution, juste avant les premières grosses arrivées de vacanciers de février dans les stations de l'Arly.  

"Le Val d'Arly mérite d'être relié à la Haute Savoie."  

Auguste Picollet vice-président du conseil départemental de Savoie, en charge des routes, assume les travaux colossaux à venir, il "n'imagine pas fermer cette route définitivement. C'est tout le Val d'Arly qui mérite d'être relié à la Haute Savoie. Ce secteur était sous surveillance depuis un an et, 72 heures avant, on savait qu'il allait s'effondrer. On pensait qu'on allait pouvoir le purger après les vacances mais les intempéries en ont décidé autrement. La nuit précédente, la montagne a bougé de 13 centimètres. On a pris la bonne décision en fermant la route avant."  

Tunnel bouché  - Aucun(e)
Tunnel bouché - service des routes

Embarquement sur la déviation : mieux vaut être bien équipés en plein hiver !

Jusqu'à nouvel ordre, les voitures sont déviées par la départementale 109, par Héry-sur-Ugine, route de montagne, salée le plus possible, selon le service des routes.  

Circulation pas évidente en hiver sur la déviation - Radio France
Circulation pas évidente en hiver sur la déviation © Radio France - Christophe Van Veen

La conduite est moins confortable pour les vacanciers et l'axe est interdit aux poids lourds de plus de 19 tonnes. Mais, si vous êtes équipés de pneus "hiver", le contournement ne tourne pas à la galère. 

L'itinéraire Bis est de 14 kilomètres. Soit seulement cinq kilomètres de plus que par le bas, par la D1212. 

Voilà, voilà... - Radio France
Voilà, voilà... © Radio France - Christophe Van Veen

Malgré le travail incessant des saleuses et des déneigeuses du département, l'axe qui grimpe par Héry n'est pas toujours au noir et il est bien plus étroit. Avec une conduite prudente et des équipements de rigueur, ça passe sans problème.   

C'est parti sur l'itinéraire Bis !

Coupée en haut ! - Radio France
Coupée en haut ! © Radio France - Christophe Van Veen

"On peut rien faire contre la montagne et la nature" - Louis touriste de l'Aisne

En vacances à Saint-Nicolas-La-Chapelle, juste après la sortie de la déviation, Louis, touriste de l'Aisne, vient depuis une quarantaine d'années en vacances dans le secteur. Et quand on lui parle de la montagne qui s'effondre sur la route, il estime que la réparer est une fuite en avant. Purger la montagne est inutile. Louis a failli mourir sous l'un de ces éboulements, comme ce Grenoblois de 49 ans décédé en 2001 sous les rochers. 

Louis voudrait qu'on aménage mieux l'itinéraire Bis

Jean-François et Marie-Hélène, les patrons du restaurant le Savoy depuis 42 ans à Saint-Nicolas, sont assez fatalistes. Ils constatent, tout comme l'auberge du Flon, la désaffection des touristes qui redoutent de passer par la déviation montagneuse. "Ils ont peur, ils sont stressés... etc..." Peu de clients le midi, alors qu'on est en pleine saison. 

La fermeture de la route des Gorges est aussi une catastrophe pour le commerce. 

Le bar restaurant de Saint Nicolas La Chapelle - Radio France
Le bar restaurant de Saint Nicolas La Chapelle © Radio France - Christophe Van Veen

Des travaux acrobatiques à venir

Certains habitants que nous avons rencontrés imaginent un tunnel souterrain dès Ugine. Ou alors de grands tronçons sous tunnel comme en Italie. Au fond, on s'en remet à la puissance publique qui colmate la D1212. 

Auguste Picollet regrette que "dans les années 50, quand les stations de ski étaient en plein essor, et qu'il y avait beaucoup plus d'argent disponible, l'Etat ne s'est pas retroussé les manches et n'a pas construit un viaduc au-dessus de l'Arly." Pêché originel. 

"Dans les prochaines semaines, on va héliporter une pelle-araignée. Des personnels encordés vont travailler mètre par mètre." Le responsable estime que les travaux vont durer de cinq à huit mois. Mais il est est encore trop tôt pour se prononcer. Le fameux itinéraire Bis n'a pas fini d'être emprunté ! 

Auguste Picollet - Radio France
Auguste Picollet © Radio France - Christophe Van Veen
Un panneau lumineux devenu habituel - Radio France
Un panneau lumineux devenu habituel © Radio France - Christophe Van Veen
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu