Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Une nouvelle victime de la stupide mode de blesser les chevaux dans une ferme à Bonnefamille

-
Par , , France Bleu Isère

Un cheval a été attaqué dimanche à Bonnefamille (Isère). L'animal souffre, notamment, d'une entaille au niveau de l'oreille. Une plainte a été déposée et les gendarmes disent être vigilants à ce phénomène qui gagne de plus en plus de départements.

photo illustration
photo illustration © Maxppp - x

L'agression a eu lieu dimanche dans une ferme pédagogique à Bonnefamille (Isère). L'animal a été légèrement blessé.  Sa propriétaire a porté plainte, explique le parquet de Vienne qui confirme une information du Dauphiné Libéré. Contactée, la propriétaire n'a pas donné suite à nos sollicitations en cette fin de journée.

L'équidé est blessé d'une entaille superficielle de 20 cm sous l'oreille et deux éraflures sur le postérieur. Selon une propriétaire de chevaux, voisine de la mini-ferme, l'animal blessé se trouvait dans une parcelle peu visible, accessible par une petite route. Cette professionnelle a du coup décidé de rentrer dans ses écuries ses animaux "avec deux mois d'avance" explique-t-elle.

De son côté, la gendarmerie a intensifié ses surveillances de centres équestres, de pensions de chevaux, etc. dans le secteur. Au plan départemental, les gendarmes disent se rapprocher depuis une dizaine de jours - avant ce premier fait en Isère donc - de responsables de centres, de pensions, etc. "Nous sommes extrêmement mobilisés et vigilants", confie un officier communication de la gendarmerie de l'Isère. L'enquête pour ce fait à Bonnefamille a été confiée à la brigade de gendarmerie de Villefontaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess