Faits divers – Justice

Une nouvelle victime du "jeu" des bombes aérosol à Hyères

Par Christelle Marquès, France Bleu Provence vendredi 13 mars 2015 à 12:54

Bombe aérosol (illustration)
Bombe aérosol (illustration) © Richard Villalon / Fotolia.com

Une adolescente de 15 ans est décédée le mois dernier à Hyères (Var) après avoir aspiré des gaz de plusieurs bombes de déodorant. Le décès de la jeune fille date du 22 février au domicile familial, mais les analyses toxicologiques viennent seulement de confirmer l'origine de sa mort.

L'adolescente est avec une amie dans sa chambre quand cette dernière donne l'alerte. Son amie vient de s'effondrer, victime d'un malaise. Son état se déteriore très rapidement. Appelés sur place, les pompiers ne peuvent que constater le décès .A leur arrivée, les enquêteurs découvrent une serviette et cinq bombes de déodorant dans la chambre de la victime. Ils préssentent alors qu'ils sont face à une nouvelle victime du "jeu" des bombes aérosol.

Un jeu dramatiquement simple : une serviette imbibée du contenu d'une bombe aérosol, que la victime s'est collée sur la bouche pour en aspirer les gaz. Le but de ce jeu, "rechercher l'extase" , selon un membre de la famille de cette adolescente qui, sans le savoir, s'est condamnée à mort.

Bombe aérosol 1

Du butane notamment a d'ailleurs été retrouvé dans les analyses toxicologiques. Un facteur aggravant pour cette jeune fille épileptique et diabétique. Le phénomène n'est pas nouveau , il existe depuis des années, mais il revient par vague. C'est le cas en ce moment. En novembre dernier par exemple, un enfant de 11 ans était mort à Nice dans les mêmes circonstances.

Partager sur :