Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une nuit de violences urbaines à Fréjus

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu Azur, France Bleu

Quatre policiers ont été blessés, des commerces vandalisés pendant une partie de la nuit quartier de la Gabelle à Fréjus dans le Var. Une compagnie de CRS va être déployée en renfort dimanche soir.

Des violences urbaines à Fréjus
Des violences urbaines à Fréjus © Maxppp - Maxppp

Une nuit de violences urbaines vient d'éclater entre samedi et dimanche dans le quartier sensible de La Gabelle, entre Fréjus et Saint-Raphaël dans le Var. Quatre policiers ont été blessés, des commerces et des véhicules ont été incendiés. 

Sur place, les policiers appelés pour du tapage nocturne ont été pris a partie par une centaine d'individus, ils ont été visés par des canettes et des tirs de mortiers. Les violences ont duré une partie de la nuit, jusqu'à trois-quatre heures du matin.

Policiers blessés, commerces et véhicules incendiés

"La dernière fois, qu'on nous a envoyé des renforts à Fréjus, les CRS sont restés 48 heures." - David Rachline maire de Fréjus (RN)

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quatre policiers ont été blessés dont un appartient à la police municipale. Une quinzaine de commerces ont été vandalisés, des caméras de surveillance ont aussi été endommagées. Une voiture de police municipale a été incendiée.

Le maire de Fréjus, David Rachline (RN), en appelle au ministre de l'intérieur pour obtenir de "vrais renforts" de police. "Comment voulez vous qu'une dizaine de policiers interviennent efficacement face à une centaine d'individus qui les visent à coups de tirs de mortier ?" s'interroge l'élu RN. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des CRS en renfort dimanche soir

Dans un tweet publié dimanche matin, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, condamne les violences qui ont visé des policiers nationaux et municipaux à Fréjus samedi soir. "Les violences commises hier soir à Fréjus sont inacceptables. J’ai décidé de déployer dans la commune une compagnie de CRS, soit 70 policiers, en renfort ce soir pour faire respecter l'ordre républicain. Tout mon soutien aux policiers blessés", a écrit le ministre de l'Intérieur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le quartier avait déjà connu des tensions ces dernières semaines mais "les violences sont montées d'un cran", a estimé la police. Il y a deux semaines, huit kilos de cannabis avaient été saisis dans ce quartier, a précisé la police sans faire de lien à ce stade avec les évènements de la nuit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess