Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une odeur dans la rue permet de découvrir une plantation de cannabis en centre ville de Montélimar

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un paysagiste de Montélimar avait installé une véritable plantation de cannabis dans un garage du centre ville depuis 2 ans. Il a été trahi par l'odeur dans la rue la semaine dernière. L’homme sera jugé dès ce lundi au tribunal de Valence. Son trafic lui aurait rapporté 200 mille euros.

 Plants de cannabis - image d'illustration
Plants de cannabis - image d'illustration © Radio France - Marie Rouarch

Montélimar

Trahi par l'odeur de cannabis dans la rue !  

Un paysagiste de Montélimar avait installé une plantation de cannabis dans un garage du centre ville depuis au moins deux ans. La semaine dernière lorsqu'une très forte odeur de cannabis a envahi la rue, la police est intervenue. C’est un chien du commissariat de Valence qui a permis de détecter l'endroit exact d'où venait l'odeur. Les enquêteurs ont alors découvert ce garage transformé en véritable plantation intérieure de cannabis.

Une petite entreprise prospère 

La pièce était très bien aménagée : une zone de culture avec lampes chauffantes et irrigation, une zone de séchage de la drogue, une zone de stockage du terreau. Les policiers ont trouvé 116 pieds en culture d'environ un mètre cinquante de haut. Une trentaine de pieds en cours de séchage. Lorsqu'il a été interpellé, le paysagiste, propriétaire du garage avait sur lui 7 850 euros en liquide. Il a reconnu avoir acheté le garage il y a deux ans pour 23 mille euros et investit 12 500 euros pour tout le matériel de culture de la drogue. Un investissement important, mais les enquêteurs estiment que le trafic lui a rapporté 200 mille euros en deux ans. 

Une panne à l'origine de la découverte ? 

Les comptes bancaires de ce père de famille ont été saisis avec 90 mille euros dessus. Le garage a été confisqué. Le père de famille devenu trafiquant doit être jugé dès ce lundi après-midi au tribunal de Valence pour cette plantation illégale et la revente de cannabis. Les policiers montiliens pensent que c'est sans doute une panne dans le système d'extraction d'air installé dans le garage qui a permis à l’odeur très forte de cannabis de se répandre dans la rue. Une panne qui a donc conduit à la découverte de cette plantation en plein centre ville de Montélimar.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu