Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'accident du TGV Est à Eckwersheim

Une onzième victime décédée dans le déraillement du TGV près de Strasbourg

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Eckwersheim, France

Une personne a succombé à ses blessures portant à 11 le nombre de morts dans le déraillement du TGV qui a eu lieu samedi 14 novembre dans l'après-midi, près de Strasbourg. Cinq personnes sont toujours disparues. Pour l'instant, l'origine de l'accident reste "inconnue", selon le PDG de la SNCF.

Opération de levage de la motrice, dimanche 15 novembre.
Opération de levage de la motrice, dimanche 15 novembre. © Radio France - Olivia Cohen

Une onzième personne vient de décéder à l'hôpital de Strasbourg où elle avait été emmenée après le déraillement de la rame d'essai du TGV, samedi 14 novembre après-midi, à Eckwersheim. Un numéro vert destiné aux personnes en recherche d'informations sur l'identité des victimes a été mis en place: 08 00 13 01 30 (numéro communiqué ce dimanche, différent de celui de samedi).

Le bilan provisoire était dimanche après-midi de 11 décès, 4 personnes entre la vie et la mort et de nombreux blessés. Par ailleurs, cinq personnes disparues sont toujours recherchées. Selon la préfecture du Bas-Rhin, 49 personnes étaient montées à bord, des techniciens, des ingénieurs. Mais ce chiffre est incertain, plusieurs enfants du personnel seraient aussi montés à bord. Selon nos informations, recueillies dimanche, un enfant figurait parmi les victimes décédées, ce qui a été démenti depuis par le parquet de Strasbourg (mise à jour lundi 16 novembre à 12h30).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si dans un premier temps, "la vitesse excessive" avait été pointée du doigt par le directeur de cabinet du préfet d’Alsace, mais aussi à demi-mots par Ségolène Royal. Aucune hypothèse n'est exclue par les enquêteurs et la justice. "L'hypothèse criminelle n'est pas écartée, mais n'est pas privilégiée", a déclaré le procureur adjoint.

Guillaume Pepy, qui s'était rendu sur place samedi soir, a déclaré ce dimanche que les causes de l'accident restaient "inconnues". Trois enquêtes ont été lancées : en interne par la SNCF, une autre par la gendarmerie sous la direction du parquet de Strasbourg et une troisième a été lancée par la ministre de l’Ecologie, confiée au bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess