Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une opération de police dérape à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La police des polices est saisie après une intervention dans le quartier de la gare Saint-Charles à Marseille. Un jeune de 23 ans a été passé à tabac par plusieurs policiers lors d'une intervention pour une soirée clandestine dans la nuit de jeudi à vendredi. La scène a été filmée par un voisin.

Une voiture de police la nuit (image d'illustration).
Une voiture de police la nuit (image d'illustration). © Radio France - Lionel VADAM

La scène se déroule dans la nuit de jeudi à vendredi, rue du commandant Mages, quartier St Charles à Marseille. À 2h du matin, les policiers de la Bac (brigade anti-criminalité) du centre de Marseille sont appelés pour une soirée clandestine dans un appartement où se trouvent des jeunes très alcoolisés. Certains tentent de fuir par un échafaudage. L’un d’eux : un musicien âgé de 23 ans est alors interpellé par la police pour "outrage, rébellion et violences sur la police".

Dans une vidéo tournée par un voisin et que s'est procurée La Provence, on voit le jeune homme plaqué sur le capot de la voiture et passé à tabac par trois policiers. On entend le jeune crier : "j'ai rien fait, j'ai rien fait". Il est ensuite traîné par les cheveux jusqu'à la voiture de police où il est un nouvelle fois tabassé. Sa compagne, âgée de 32 ans va alors tenter de s'interposer. Elle est projetée au sol et gazée. 

Le couple de jeunes a passé 40h en garde à vue avant d'être relâché 

Finalement, le couple est emmené au commissariat de Noailles. Ils vont y passer 40 heures dans des conditions indignes avant de ressortir avec un simple rappel à la loi. Leur avocat, maître Thomas Hugues, scandalisé, a saisi l'IGPN (la police des polices) et le défenseur des droits. Selon lui, ses jeunes clients sont "détruits" et surtout dit-il, sans cette vidéo, l'affaire aurait pu aller plus loin. Maître Thomas Hugues est l'invité de France Bleu Provence mardi matin à 7h20. 

De son cô

té, la direction départementale de la sécurité publique a ouvert une enquête administrative interne. Dans l'attente des résultats, les deux policiers ont été réaffectés à titre conservatoire, sur des fonctions n'impliquant pas de missions sur la voie publique. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess