Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une amende de 500 euros pour l'anglais interpellé avec trois obus à la gare maritime d'Ouistreham

jeudi 16 novembre 2017 à 15:07 Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Interpellé en septembre dernier avec trois obus dans son sac à dos à la gare maritime de Ouistreham, un brocanteur britannique a été condamné ce jeudi à une peine d'amende par le tribunal correctionnel de Caen. Il avait provoqué l'évacuation de la gare maritime et le retard du départ d'un ferry.

Gare maritime de Ouistreham
Gare maritime de Ouistreham © Maxppp - Olivier Boitet - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Souvenez-vous, le 27 septembre dernier, un brocanteur britannique était interpellé avec trois obus de collection alors qu'il devait embarquer dans un ferry pour l'Angleterre. Jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Caen, ce ressortissant qui a reconnu les faits a écopé d'une simple amende.

A la barre, les larmes aux yeux, le brocanteur au casier vierge plaide la bonne foi, à tel point que le président du tribunal le rassure :"respirez, vous n'êtes pas un dangereux terroriste mais un honnête citoyen !"

Des obus achetés sur des vide-greniers de la région

Ces obus, il les a achetés, comme il en a l'habitude sur des vide greniers à Ifs et dans l'Eure durant l'été. Il les a ensuite exposé sur la cheminée de la maison qu'il a dans la Manche, avant de penser les ramener à l'automne pour les vendre sur un marché londonien.

L'homme est honnête à tel point qu'il passe son sac à dos avec les obus dans le détecteur de métaux ! Les douaniers le laissent d'abord passer avant de le rattraper en courant. La suite, on la connait : la gare maritime est évacuée, le ferry retardé et les démineurs interviennent, les obus représentaient encore un certain danger. Heureusement sans conséquence.

"Imaginez si tout le monde se baladait au supermarché avec ses obus", ironise la procureur qui requiert 2000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis. La peine est finalement divisée par deux, auxquels il faut ajouter 1250 euros de dommages et intérêts à la Brittany Ferries. Échaudé, le collectionneur promet qu'on ne l'y reprendra plus.