Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une peine de 6 ans de prison ferme pour la tentative d'enlèvement d'une collégienne de Sarlat

-
Par , France Bleu Périgord

L'homme de 57 ans, qui avait tenté d'enlever une élève du collège La Boétie, le 8 novembre 2018 à Sarlat, a été condamné à 6 ans de prison ferme ce mardi. Il a l'interdiction de revenir en Dordogne à sa sortie de prison.

Le Palais de justice de Bergerac - photo d'illustration -
Le Palais de justice de Bergerac - photo d'illustration - © Radio France - Harry Sagot

Le 8 novembre 2018 vers 7h, un Sarladais de 57 ans (il en aura 58 au mois d'août) avait poussé sur la banquette arrière de sa voiture une élève de 4ème du collège La Boétie, qui attendait l'ouverture, seule devant l'établissement. L'adolescente s'était débattue, et ses cris avaient alerté des témoins et notamment un agent d'entretien du collège. L'agresseur avait alors lâché prise et pris la fuite. Les gendarmes l'avaient retrouvé quelques heures plus tard, grâce à sa voiture stationnée devant son centre de formation. Cet homme avait déjà été condamné pour agression sexuelle 20 ans plus tôt, et les enquêteurs ont retrouvé  dans son ordinateur une quinzaine de photos pornographiques mettant en scène des mineurs. 

Interdiction de revenir en Dordogne

Ce mardi 17 mars, le tribunal correctionnel de Bergerac a condamne l'agresseur à 6 ans de prison ferme, et a ordonné son maintien en détention. La peine est renforcée par 6 années de suivi socio-judiciaire ; il a en effet l'obligation de se faire soigner, l'interdiction de toute activité et de tout contact avec des mineurs, et l'interdiction de revenir en Dordogne à sa sortie de prison. Les dommages et intérêts pour la jeune fille seront fixés lors d'une autre audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess