Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : un homme entre la vie et la mort pour une dette de 150 euros

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Un homme a été gravement blessé par balles ce jeudi en début d'après-midi à Tours, quartier Rabelais. L'auteur du coup de feu a été arrêté.Il s'agirait d'un règlement de compte pour une dette de 150 euros. Le secteur a été bouclé une bonne partie de l'après-midi.

Vers 13h30, des coups de feu ont été tirés, à l'angle de la rue Giraudeau et du boulevard Jean Royer à Tours
Vers 13h30, des coups de feu ont été tirés, à l'angle de la rue Giraudeau et du boulevard Jean Royer à Tours © Radio France - Denis Guey

Tours, France

Il est 13h15 ce jeudi lorsqu'un homme âgé de 46 ans se rend au 237, rue Giraudeau à Tours, à l'angle du boulevard Jean Royer, pour récupérer une dette de 150 euros. C'est dans cet appartement situé au 2e étage qu'il se fait tirer dessus dans l'abdomen avec un fusil à canon scié. Son pronostic vital est engagé, il est actuellement entre la vie et la mort. Le quartier Rabelais-Giraudeau a dû être bouclé, et un périmètre de sécurité mis en place. Les écoles et les crèches du secteur ont été confinées le temps de l'intervention de la police.

Le tireur a été interpellé

L'auteur du coup de feu, un homme de 27 ans, a été arrêté rue Chevalier par la Bac sans opposer de résistance a annoncé le procureur lors d'un point presse. Il avait pris la fuite après avoir tiré sur la victime, puis s'est finalement rendu. Ni la victime, ni l'auteur n'étaient connus des services de police.

Les tirs se sont produits à l'angle de la rue Giraudeau et du boulevard Jean Royer - Radio France
Les tirs se sont produits à l'angle de la rue Giraudeau et du boulevard Jean Royer © Radio France - Denis Guey

Pour une dette de jeu de 150 euros

L'auteur du coup de feu a tiré sur sa victime avec un fusil à canon scié. Sa victime était venue, armée d'un revolver d'alarme, lui réclamer une dette évaluée à 150 euros. Il a finalement été interpellé devant un bar de la rue Chevalier après avoir appelé le 17 pour se rendre.

L'hypothèse terroriste a été rapidement écartée mais avec l'alerte signalant un individu retranché, armé, cela nécessite un dispositif particulier, d'où l'intervention du GIGN en cas de prise d'otage - Stéphane D'Hayer, directeur de la Sécurité Publique

Cette affaire a montré selon le procureur, la problématique des réseaux sociaux. "On a des gens qui ne sont pas des professionnels de l'information et qui balancent simplement parce ils ont appris que....Moi, on a commencé à me dire que c'était une femme la victime. Puis un homme retranché avec des enfants dans une maison. Il faut se méfier des témoins qui ont tout vu et qui en fait, n'ont rien vu du tout".