Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Un homme mis en examen dans l'affaire de la septuagénaire tuée à Châlons-en-Champagne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Un homme de 25 ans a été mis en examen pour meurtre sur personne vulnérable après la mort d'une retraitée de 79 ans dans un appartement de Châlons-en-Champagne cette semaine. Il a avoué les faits et connaissait la victime.

Illustration police
Illustration police © Radio France - Xavier Louvel

Le Service régional de police judiciaire de Reims tient le responsable de la mort d'une retraitée de 79 ans cette semaine. Un homme de 25 ans s'est présenté de lui-même au commissariat de Châlons-en-Champagne vendredi 19 juin dans la soirée. Il a avoué avoir tué la septuagénaire mardi, lors d'un cambriolage qui aurait mal tourné. Il a été mis en examen après avoir passé plusieurs heures en garde à vue.  

Cet homme connaissait la victime. Il avait déjà travaillé chez cette retraitée comme ouvrier pour des travaux de peinture. Mardi 16 juin, il se présente au domicile de la septuagénaire sans éveiller les soupçons en se faisant passer pour un employé d'une société venue faire des constatations de présence d’amiante.

Un cambriolage qui tourne mal

L'idée de cet homme était de cambrioler l'appartement de la victime. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il avait quitté son emploi en février et qu’il était couvert de dettes, ce que sa famille ignorait. Selon lui, sans violence, il a réussi à ramener la retraitée jusque dans une chambre dans l’espoir d’être "tranquille" pour cambrioler les autres pièces. La victime chute alors et il lui assène un violent coup de coude au crâne. La voyant convulser au sol, pris de panique selon sa version, il décide de l’étrangler avec un fil électrique.

Le lendemain, il passe la journée au Luxembourg avec sa copine et sa sœur. Pris de remords, il avoue son passage à l'acte auprès des membres de sa famille et décide de se rendre.  

Morte par strangulation

Le corps sans vie de la septuagénaire avait été retrouvé mardi en fin d'après-midi dans son appartement du quartier Croix-Dampierre de Châlons-en-Champagne. L'autopsie avait révélé qu'elle était morte par strangulation. Il y avait un câble de lampe de chevet autour de son cou.

Plusieurs témoins avaient vu un homme d'une vingtaine d'années, quittant les lieux entre 17h et 17h30. Cela paraissait cohérent avec l'emploi du temps de la victime, qui a passé un dernier coup de téléphone à une proche aux environs de 16h.

L'homme a été mis en examen pour meurtre sur personne vulnérable. Il a été placé en détention provisoire. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu