Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une pétition pour soutenir l'homme qui avait tiré sur deux cambrioleurs à Vançais

mercredi 22 novembre 2017 à 15:27 Par Noémie Lair, France Bleu Poitou et France Bleu

Une pétition a été lancée mardi soir sur Internet pour soutenir l'homme qui avait tiré sur deux personnes qui tentaient de cambrioler son hangar à Vançais. Pour sa nièce, à l'origine de la pétition, c'est la peur qui a guidé son geste. Elle demande à ce qu'il puisse retrouver ses proches rapidement.

C'est la grange de cette maison de Vançais que deux hommes auraient tenté de cambrioler
C'est la grange de cette maison de Vançais que deux hommes auraient tenté de cambrioler © Radio France - Noémie Guillotin

Vançais, France

Dans la nuit du mardi 14 novembre au mercredi 15 novembre, deux personnes tentent de pénétrer dans un hangar à Vançais (Deux-Sèvres). Le propriétaire tire plusieurs coups de feu. Alors que les cambrioleurs prennent la fuite, ils sont touchés par des balles. L'un des deux hommes est blessé au thorax, il décède quelques minutes plus tard. Le procureur n'a pas retenu la thèse de la légitime défense. L'homme a été mis en examen pour homicide volontaire et tentative d'homicide volontaire.

La nièce de l'occupant de la maison de Vançais, Mélanie Audoin, a lancé une pétition hier. L'objectif est de soutenir son oncle, essayer de mobiliser et faire en sorte que les arguments de ses proches soient entendus par le procureur.

Quand je l'ai appris je n'y croyais pas. Ce n'était pas possible parce que ça ne lui ressemble pas du tout. C'est vraiment quelqu'un de très gentil, je ne l'ai jamais vu en colère. Il a le cœur sur la main." - Mélanie Audoin, la nièce de l'homme mis en examen

En quelques heures, elle a recueilli plus de 3 000 signatures. "J'étais assez surprise, je ne pensais pas qu'il y aurait autant de signatures en si peu de temps." La pétition a été partagée sur les réseaux sociaux, "j'espérais que les personnes qui comprenaient le geste de mon oncle signent la pétition."

Mélanie Audoin veut montrer que son oncle a fait une erreur tragique et voulait simplement se défendre. Sa réaction ne correspond pas à son caractère assure-t-elle : "Avec sa femme, ma tante, ils ont eu peur. La peur peut faire faire beaucoup de choses." Quand elle a appris que son oncle était responsable de ce meurtre, elle n'y croyait pas. "Ce n'était pas possible parce que ça ne lui ressemble pas du tout. C'est vraiment quelqu'un de très gentil, je ne l'ai jamais vu en colère. Il a le cœur sur la main."