Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plainte pour insultes à caractère raciste contre un responsable FN à Lille : Davy Rodriguez démissionne

lundi 12 mars 2018 à 16:38 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 à 21:56 Par La rédaction de France Bleu Nord, France Bleu Nord et France Bleu

Après l'agression d'un vigile d'une boîte de nuit de Lille par un militant du Front national en marge du parti d'extrême-droite ce week-end, une plainte a été déposée ce lundi pour insultes à caractère raciste et violences légères. Davy Rodriguez a démissionné lundi soir

Une plainte a été déposée pour insultes à caractère raciste et violences légères contre Davy Rodriguez, militant du Front national jeunesse (capture d'écran).
Une plainte a été déposée pour insultes à caractère raciste et violences légères contre Davy Rodriguez, militant du Front national jeunesse (capture d'écran).

Lille, France

Le videur de boite de nuit agressé ce week-end à Lille par un militant du Front national a porté plainte ce lundi. Une plainte pour "insultes à caractère raciste et violences légères". L'enquête a été confiée à la Sûreté urbaine de Lille. Samedi soir, alors que le FN tenait son congrès à Lille, Davy Rodriguez le numéro 2 du Front national de la Jeunesse, a été filmé quartier Masséna, visiblement agité. Une vidéo dans laquelle il semble prononcer à l'encontre du videur : "Espèce de nègre de merde". Davy Rodriguez, par ailleurs assistant parlementaire de Marine Le Pen et du Nordiste Sébastien Chenu, a annoncé lundi soir démissionner de ses "activités politiques".

"Même si cette vidéo tronquée ne montre pas les incidents de la nuit, il est évident que rien ne saurait justifier de tels propos, si je les ai tenus, et qui sont à l'opposé de tout ce en quoi je crois", a tweeté Davy Rodriguez, qui avait fait l'objet dimanche d'une suspension du mouvement d'extrême droite. 

"Je suis horrifié des propos choquants qu'on m'y attribue et que je condamne fermement". "En tout état de cause, ne souhaitant pas causer de tort au parti pour lequel j'ai eu l'honneur de militer, je démissionne dès ce jour de toutes mes activités politiques," a poursuivi Davy Rodriguez, dénonçant une "vidéo volée" "postée par un compte anonyme".