Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une plainte pour profanation déposée après des dégats suspects dans un cimetière de Tours

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Une plainte pour profanation a été déposée lundi 14 novembre par une tourangelle de 59 ans. La stèle en marbre sur la tombe de son père a été brisée dans le carré musulman du cimetière St Symphorien, à Tours. Des plaques en plastique posées sur d'autres sépultures ont été éparpillées, ou cassées.

La plaque de marbre, de 5 centimètres d'épaisseur, a été retrouvée brisée le 11 novembre
La plaque de marbre, de 5 centimètres d'épaisseur, a été retrouvée brisée le 11 novembre © Radio France - Boris Compain

La police ouvre une enquête pour savoir ce qu'il s'est passé la semaine dernière dans le carré musulman du cimetière St Symphorien, à Tours. Une tourangelle a porté plainte pour profanation, lundi 14 novembre, quelques jours après avoir trouvé la stèle en marbre de son père cassée en deux.

Comme l'a révélé le site internet 37degrès-mag.fr, des plaques en plastique qui se trouvaient sur d'autres sépultures ont également été éparpillées, ou brisées. En l'absence d'inscription, la municipalité estime que c'est peut-être le vent qui a causé ces dégâts.

Des plaques en plastique qui se trouvaient sur les tombes et indiquaient l'identité des disparus ont été éparpillées, ou cassées.
Des plaques en plastique qui se trouvaient sur les tombes et indiquaient l'identité des disparus ont été éparpillées, ou cassées. © Radio France - Boris Compain

Une explication qui ne convainc pas du tout plusieurs familles musulmanes. Elles font remarquer qu'il n'y a eu aucun dégât dans les zones réservées aux tombes chrétiennes ou juives. Nassira précise aussi que la stèle de son père faisait 5 centimètres d'épaisseur, et n'avait jamais montré de signe de faiblesse. Elle a donc décidé de saisir la justice.

"Je pense plus à du vandalisme qu'à une profanation raciste"

Au moins une autre famille étudie la possibilité de porter plainte. Le carré musulman du cimetière St Symphorien de Tours accueille une trentaine de sépultures, même si il n'y a plus d'enterrement ici depuis une vingtaine d'années.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess