Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cinq Bisontins arrêtés, ils essayaient d'arnaquer une plateforme de commerce en ligne

-
Par , , France Bleu Besançon, France Bleu

INFO FRANCE BLEU - Une plateforme de commerce en ligne a été victime de plus de 200 tentatives d'arnaque. Cinq jeunes ont été arrêtés et placés en garde-à-vue. Ils auraient utilisé les numéros de plus de 70 cartes bancaires francs-comtoises pour passer commande.

Commissariat de police de Besançon.
Commissariat de police de Besançon. © Radio France - Jean-François Fernandez

Une plateforme de commerçants en ligne a été victime d'une vaste arnaque à Besançon ces derniers jours. Elle met en relation des clients et des commerçants en avançant les fonds, pour se faire rembourser ensuite par le paiement des clients. Mais cinq adolescents ont tenté de passer commande sans payer. L'escroquerie a été stoppée grâce au site bisontin Teekers, lundi 23 novembre. 

Ils insistent pour récupérer leurs colis rapidement

Ce jour-là, des jeunes appellent un commerçant et insistent pour récupérer rapidement des colis de vêtements, pour une valeur d'environ 1000 euros. Intrigué, le commerçant prévient la plateforme qui lui demande immédiatement de garder les colis. Elle vérifie la carte bancaire et se rend compte que celle-ci est bloquée, le paiement est refusé. Le patron de Teekers confie à France Bleu Besançon avoir alerté aussitôt la police. Une patrouille intervient rapidement pour intercepter les trois jeunes. Et l'escroquerie se révèle plus vaste.

209 tentatives achats avec 70 cartes bancaires

Trois des adolescents âgés de 17 ans expliquent avoir récupéré des numéros de cartes bancaire sur le réseau social crypté Telegram. Les enquêteurs de la brigade financière remontent alors le fil de la pelote et mettent au jour l'escroquerie. Ils recensent 209 tentatives d'achat en ligne, avec 70 numéros de cartes bancaires différentes, toutes enregistrées en Franche-Comté. Le préjudice aurait pu s'élever à 37.190 euros en quelques jours. En fait sur les 208 premières tentatives, à chaque fois la transaction échouait, car les cartes bancaires étaient bloquées.

Au total, cinq adolescents ont été placés en garde à vue. Ils ont été relâchés jeudi et mercredi, mais ils sont soupçonnés d'être des receleurs de numéros de cartes bleues. L'enquête continue pour savoir notamment comment ces numéros ont atterri sur le réseau crypté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess