Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une policière étranglée et menacée de mort à Champigny-sur-Marne

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une policière travaillant à Champigny-sur-Marne a été agressée devant le commissariat du quartier du Bois-l'Abbé dimanche matin. Quatre personnes ont été placée en garde à vue.

L'agression s'est passée devant le commissariat situé dans le quartier du Bois-l’Abbé.
L'agression s'est passée devant le commissariat situé dans le quartier du Bois-l’Abbé. - capture d'écran google maps

Une policière a été agressée dimanche matin devant le commissariat de Champigny-sur-Marne se trouvant dans le quartier du Bois-l'Abbé. Elle se rendait à son travail et demandait à l'agresseur de décaler son véhicule qui bloquait la route. Il a été placé en garde à vue.

La policière perd un moment connaissance

Vers 8 heures du matin, la policière, encore en civil puisqu'elle se rend au travail, demande à un homme de décaler son camion, précisant qu'elle va le verbaliser si il ne le fait pas. Selon le syndicat Alliance du Val-de-Marne, ce dernier commence alors à l'insulter et la menacer de mort, lui disant notamment "je vais te tuer". La fonctionnaire appelle deux de ses collègues qui arrivent sur place et interpellent l'homme.

Quatre personnes en garde à vue

L'agresseur arrive alors à se débattre et étrangle la policière qui est tombée à terre. Elle perd connaissance avant que ses collègues arrivent à maîtriser son agresseur. Entre temps, selon le syndicat, trois membres de sa famille arrivent sur place et filment la scène, tout en menaçant de mort les fonctionnaires.  

Toujours selon le syndicat de police Alliance, l'agresseur et les trois membres de sa famille étaient encore en garde à vue ce dimanche soir. La policière visée a reçu cinq jours d'ITT, et deux de ses collègues deux et six jours pour une blessure au poignet et un coup de poing.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess