Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une policière renversée par deux fuyards à Montpellier

samedi 30 mars 2019 à 10:48 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault et France Bleu

Une policière de la sûreté départementale du Rhône a été renversée vendredi à Montpellier (Hérault) dans le quartier Malbosc lors d'une perquisition par deux hommes en fuite. L'un des deux a été arrêté, l'autre est toujours introuvable.

La policière de la sûreté départementale du Rhône est blessée au doigt
La policière de la sûreté départementale du Rhône est blessée au doigt © Radio France - Sylvie Duchesne

Montpellier, France

Deux hommes ont fauché une policière de la sûreté départementale du Rhône vendredi dans le quartier Malbosc à Montpellier. Elle menait avec ses collègues une perquisition appuyée par le RAID de Montpellier dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants. Cette fonctionnaire a été percutée par un véhicule en début d'après-midi.

Un fuyard arrêté, l'autre toujours introuvable

Une course poursuite s'est donc engagée pour tenter de stopper les deux hommes. Ils ont abandonné leur véhicule au niveau de la Cité Gély à Montpellier. L'un des deux a été arrêté au niveau la zone du Mijoulan à Saint-Georges-d'Orques. L'autre est toujours en fuite et activement recherché. D'important moyens ont été déployés vendredi soir : un hélicoptère  et une équipe cynophile.

10 jours d'ITT 

La policière a été immédiatement hospitalisée dans un état "dramatique" selon le syndicat de police Alliance. Au final, elle s'en sort avec des contusions à la tête, des blessures au doigt et dix jours d'interruption temporaire de travail (ITT).