Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Privadoise morte suite à des violences : son compagnon mis en examen pour meurtre aggravé

vendredi 2 novembre 2018 à 12:34 - Mis à jour le vendredi 2 novembre 2018 à 17:34 Par Damien Triomphe, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Une Privadoise de 36 ans est morte dans la nuit de lundi à mardi 30 octobre à l'hôpital, suite à des violences. Son compagnon, un homme de 31 ans, a été placé en détention provisoire vendredi 2 novembre, il est mis en examen pour meurtre aggravé.

La victime est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'hôpital, vers 1 heure du matin
La victime est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'hôpital, vers 1 heure du matin © Radio France - Victor Vasseur

Privas, France

Lundi soir à Privas, les gendarmes et les pompiers interviennent pour porter secours à une habitante de 36 ans ; elle est consciente, et a subi des violences, notamment des coups portés au visage. Les gendarmes pensent dans un premier temps à une agression. Elle est transportée à l'hôpital, où elle décède quelques heures plus tard.

Une nouvelle victime de violences conjugales ?

Une enquête pour violences ayant entraîné la mort avec ou sans intention de la donner est alors ouverte. Les premiers éléments mènent les enquêteurs jusqu'au compagnon de la victime, âgé de 31 ans qui vit avec elle, dans une situation de grande précarité. 

L'homme a été arrêté et placé en garde à vue mercredi 31, et présenté au pôle d'instruction criminelle ce vendredi 2 novembre. À l'issue de l'audition l'homme a été mis en examen pour meurtre aggravé et placé en détention provisoire.