Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une psychologue agressée par un détenu à la prison de Saint-Martin-de-Ré

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Un détenu d'une soixantaine d'années a attendu d'être seul avec la psychologue pour se jeter sur elle et tenter de l'étrangler, ce mardi 25 mai.

La prison de Saint-Martin-de-Ré.
La prison de Saint-Martin-de-Ré. © Radio France - Gérald Paris

Une psychologue a été agressée ce mardi 25 mai à la prison de Saint-Martin-de-Ré. Cette psychologue de 43 ans réalise régulièrement des consultations de routine dans les deux quartiers de la prison. Ce mardi, au quartier de la Citadelle, un détenu a attendu qu'ils soient seuls pour se jeter sur elle et tenter de l'étrangler. L'attaque a été si rapide qu'elle n'a pas eu le temps de déclencher son alarme et ce sont des surveillants à l'extérieur de la pièce qui ont été alertés par les cris.

Dans un état de choc, la psychologue a été prise en charge par les pompiers. Le détenu de 63 ans a lui été placé en garde à vue pour "tentative d'assassinat"indique ce mercredi matin le procureur de La Rochelle dans un communiqué. L'homme exécute déjà une peine de réclusion criminelle à perpétuité, prononcée en 2014, pour récidive de tentative d'assassinat.

"Il n'a montré aucun remords", affirme Ludovic Lillo secrétaire local du syndicat FO, "il a expliqué qu'il n'avait pas d'autre moyen de se faire entendre par l'administration pénitentiaire".  Une enquête a été confiée à la gendarmerie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess