Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Quimpéroise de 14 ans, candidate au jihad mise en examen par un juge antiterroriste

jeudi 28 août 2014 à 17:33 Par Mikaël Roparz et Jean Saint-Marc, France Bleu Breizh Izel

La jeune fille avait été interpellée mercredi à Quimper. A l'issue de 48 heures de garde à vue à Paris, elle a été mise en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et remise en liberté sous contrôle judiciaire.

Voiture de police (image d'illustration)
Voiture de police (image d'illustration) © Stéphane Milhomme / Radio France

La jeune fille était surveillée depuis plusieurs mois, mais c'est sa mère qui aurait prévenu les autorités. A 14 ans, elle se serait "auto-convertie" à l'islam. Cela signifie qu'elle s'est renseignée sur internet et via les réseaux sociaux. Elle n'appartient pas à une famille pratiquante. Elle était en relation sur les réseaux sociaux avec les deux adolescentes de Tarbes et de Lyon interpellées mardi dans le cadre d'une enquête sur le départ probable d'une quatrième jeune fille, agée de 14 ans et originaire d'Argenteuil en région parisienne. 

"Il s'agit d'une jeune fille soupçonnée d'avoir voulu partir faire le jihad, certainement en Syrie, ou éventuellement un attentat ". Bérengère Prud'homme, procureure adjointe au parquet de Quimper

selon nos informations , elle envisageait de partir en syrie à la fin de l'année. 

Les policiers quimpérois continuent de surveiller plusieurs autres jeunes filles dans le secteur de Quimper, qui elles aussi pourraient être en cours de radicalisation. 

David Thomson, journaliste à RFI explique les schémas classiques d'endoctrinement des jeunes filles qui veulent aller en Syrie