Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une quinzaine de vaches retrouvées mortes à Palasca

-
Par , France Bleu RCFM

Une quinzaine de vaches ont été retrouvées mortes ce week-end dans un champ sur la commune de Palasca en Haute-Corse. Une enquête a été ouverte pour identifier les causes de la mort des bovins.

L'origine de la mort des bovins n'est pas connue pour le moment
L'origine de la mort des bovins n'est pas connue pour le moment © Maxppp - Collection Watier

Les vaches ont été retrouvées presque par hasard dimanche, par un promeneur, qui empruntait un chemin de randonnée. 

C'est lui qui a aperçu sur le sol des formes bizarres, à la lisière d'un champ, au lieu-dit l'Ostriconi. En s'approchant, le promeneur a découvert les cadavres d'une quinzaine de bovins, des mâles et des femelles, et a immédiatement prévenu les secours. 

Dans un premier temps, deux hommes de la brigade de gendarmerie de l'Ile Rousse se sont rendus sur place où ils ont pu constater, en raison de la rigidité cadavérique, que les animaux étaient décédés depuis plusieurs jours, et qu'à première vue, ils ne portaient pas de trace de blessures par arme à feu. 

Analyses en cours

Les renforts d'un vétérinaire spécialisé et de la DDCSPP, la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, ont été demandés et des analyses étaient encore en cours ce lundi en fin de journée. 

En attendant les résultats de ces analyses, toutes les pistes sont envisagées par les enquêteurs : celle d'un acte volontaire mais aussi par exemple celle d'une mort due à des impacts de foudre. 

La thèse d'un acte de cruauté, comme il y en a eu sur le continent sur des chevaux et des vaches ces dernières semaines, est, elle, à priori écartée, aucune trace de mutilation n’a été retrouvée sur les bêtes.

Enfin les enquêteurs cherchent toujours à identifier le propriétaire du champ, mais également celui des animaux, aucun des bovins ne portait de bague ou de signe permettant de les identifier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess