Faits divers – Justice

Une quinzaine de voitures vandalisées à Sorède

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon jeudi 13 octobre 2016 à 18:17

Les pneus des voitures auraient été crevés au couteau.
Les pneus des voitures auraient été crevés au couteau. © Radio France - Marion Paquet

Une quinzaine de voitures vandalisées à Sorède (Pyrénées-Orientales) dans la nuit de mardi à mercredi. Plusieurs pneus ont été crevés sur les véhicules, sans laisser d'indices. Un acte isolé d'après la gendarmerie de Prades, qui enquête sur cette affaire.

Les habitants de la rue du Campet, de la rue et de la traversée du Mas del Rost, à Sorède, ont eu le droit à une mauvaise surprise ce mercredi matin. Certains ont retrouvés leurs voitures, garées dans la rue, les pneus crevés. Une quinzaine de véhicules en tous ont été vandalisés.

"Ca ma étonné parce que sur Sorède c'est quand même tranquille et même le quartier est tranquille, témoigne Emmanuel, qui a retrouvé ses deux voitures avec quatre pneus crevés. Le sentiment c'est la fatalité, on se dit qu'on est devant un crétinisme abyssal. On se demande ce que les gens peuvent bien retirer comme satisfaction de faire ce genre de choses."

Les habitants victimes de vandalisme se sentent un peu démunis face à cet acte de vandalisme

D'autant plus, que cela pose problème, le matin, que ce soit pour aller au travail ou emmener les enfants à l'école. William, lui, a carrément du louer une voiture le temps du dépannage. "Pour moi c'était handicapant, explique celui qui s'est également fait vandaliser ses deux voitures, puisque mon épouse est en fauteuil roulant et j'ai besoin d'un véhicule pour la déplacer."

Comme d'autres voisins, William est pour l'installation de caméras de vidéo-surveillance, afin d'éviter que cela ne se reproduise, mais le maire de Sorède, ne l'envisage pas pour l'instant : "Certes, on envisage d'installer quelques caméras de vidéo-protection, explique Yves Porteix, mais certainement pas dans le secteur où ça s'est passé qui est un secteur tout à fait calme".

Je considère que c'est un phénomène ponctuel, même si c'est fort dommageable pour ceux qui ont été touchés mais je ne vois pas quelle mesure je pourrais prendre." Yves Porteix

Le maire de Sorède, Yves Porteix

Effectivement, la gendarmerie n'a pas constaté de tel acte de vandalisme, ailleurs dans les Albères. C'est un acte isolé d'après la gendarmerie de Prades, en charge du dossier et qui a ouvert une enquête pour retrouver le ou les auteurs de ce délit.

Partager sur :