Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une rave party au beau milieu de la forêt de Côteaux-sur-Loire

dimanche 23 juillet 2017 à 12:18 Par Clémence Gourdon Negrini, France Bleu Touraine

Les habitants des communes de Saint Patrice et Saint Michel ont été réveillés par la musique cette nuit. Une rave party a eu lieu cette nuit, au lieu dit Le Millau. La gendarmerie est intervenue pour évacuer les 300 à 500 fêtards. Évacuation toujours en cours ce dimanche matin.

Rave party (illustration)
Rave party (illustration) © Maxppp - Marc OLLIVIER

Saint-Patrice, France

Une rave party a perturbé le sommeil des habitants de Saint-Michel-sur-Loire cette nuit. Entre 300 et 500 fêtards ont organisé une rave party au lieu dit Le Millau, en pleine forêt de Côteaux-sur-Loire. Ils sont évacués par la gendarmerie ce dimanche matin.

Les derniers fêtards sont évacués depuis 11h ce dimanche matin par la gendarmerie. Il n'y aurai pas eu de débordements selon le maire de Saint Patrice, François Auger, qui s'est surtout inquiété du risque de départ de feu, en pleine période de sécheresse.

La gendarmerie est intervenue dans la nuit mais les évacuations sont toujours en cours afin qu'elles soient faites dans "les meilleures conditions de sécurité". Des tests d'alcoolémie sont notamment réalisés. Cette rave party n'avait pas été autorisée par la commune, qui regrette que les arrêtés interdisant le stationnement et la circulation dans la forêt n'aient pas été respectés.