Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une rave party avec environ 600 personnes à Gouville-sur-mer le week-end dernier

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Une rave party a rassemblé près de 600 personnes à Gouville-sur-mer dans la nuit du samedi 18 et dimanche 19 juillet. La gendarmerie de Coutance a reçu plusieurs appels de riverains se plaignant du bruit. Une enquête a été ouverte.

Rave-party (illustration)
Rave-party (illustration) © Radio France - Sébastien Gaudard

Environ 600 personnes s'étaient donné rendez-vous dans la nuit du samedi 18 et dimanche 19 juillet, à Gouville-sur-mer, dans le sud Manche. Les participants sont arrivés peu après 00h00 sur les lieux : un terrain privé proche des campings et du bord de mer. Ce dernier appartient à la famille d'un des organisateurs. Aucune autorisation n'a été demandée en mairie.

Les gendarmes de Coutances sont arrivés rapidement sur place, après les appels d'habitants et de touristes, dérangés par le bruit. Les forces de l'ordre ont réussi à dialoguer calmement avec les organisateurs.

Pas de respect des distanciations sociales

Peu de participants de la soirée portaient des masques et les distanciations sociales n'étaient pas respectées, selon la maire déléguée d'Anneville-sur-mer, Simone Dubosc. L'élue s'est rendue sur place le dimanche matin. "Je leur ai dit que c'était dommage et qu'ils étaient inconscients. Un monsieur m'a dit que le virus n'existe pas, que c'est une invention du Gouvernement et qu'il faut bien s'amuser pendant l'été."

Les dernières voitures ont quitté les lieux peu après 15 h, dimanche après-midi. Les gendarmes ont effectué une série de contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants. Moins d'une dizaine d'infractions ont été notées. Ils ont également saisi du matériel de sonorisation.

Une procédure a été ouverte pour les nuisances sonores occasionnées.  Des auditions doivent encore avoir lieu ce lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess