Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une rave-party illégale interrompue par les forces de l'ordre à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Ce samedi 19 décembre, très tôt, vers 6h du matin, les forces de l'ordre ont interrompu une soirée qui se tenait sur un terrain privé à Nîmes, route d'Alès (en direction de Dions). L'organisateur va être entendu dans les jours qui viennent.

Une voiture de police devant le palais de justice de Nîmes.
Une voiture de police devant le palais de justice de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Alcool, stupéfiants et musique techno : c'est ce qu'ont trouvé les forces de l'ordre lorsqu'elles sont intervenues sur cette rave party illégale à Nîmes, après avoir été prévenues par les voisins. En arrivant sur ce terrain privé, mais non habité, les gendarmes et la police ont retrouvé les occupants d'une vingtaine de véhicules, très alcoolisés, en train de faire la fête. 

L'organisateur a été identifié, il n'est a priori pas connu des services de police. Le terrain sur lequel avait lieu la fête appartient à son père. Il sera convoqué à la gendarmerie dans les jours qui viennent. Il devra s'acquitter d'une amende, et sera surtout entendu dans le cadre d'une enquête ouverte pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui". 

Les plaques d'immatriculation des véhicules des participants ont été relevées, mais le terrain n'était pas éclairé et la nuit a rendu difficile leur identification et l'intervention de la police. Les forces de l'ordre devraient bientôt décider des suites à donner, concernant les participants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess