Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une rave-party sauvage rassemble 80 personnes au nord de Thionville au mépris des règles sanitaires

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

La police de Thionville est intervenue dans la nuit de samedi à dimanche pour une rave-party non autorisée dans un champ d'Œutrange, au nord de la ville. L'organisateur a été verbalisé pour tapage et pour non-respect des règles de rassemblement.

Les raveurs ont remis le couvert vers cinq heures du matin (illustration).
Les raveurs ont remis le couvert vers cinq heures du matin (illustration). - Gonzales Photo/Kim Matthai Lelan

Les riverains d'Œutrange, au nord de Thionville, ont passé une sale nuit de veille de fête de la musique. Une rave-party, organisée dans un champ à proximité du bourg, les a tenus éveillés jusqu'à 2 heures et demi du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, jusqu'à l'intervention de la police nationale. 

Environ 80 raveurs au mépris des règles sanitaires

Les forces de l'ordre ont trouvé 80 personnes en train de danser au plus fort de la fête, au mépris des règles de l'état d'urgence sanitaire qui interdit les rassemblements publics de plus de 10 personnes. Ils ont mis fin à la rave et sont repartis... avant de recevoir une dizaine de nouveaux appels de riverains, sur les coups de cinq heures et demi : un petit noyau de raveurs a rallumé la musique

L'organisateur a été verbalisé pour tapage nocturne, une amende qui peut aller jusqu'à 450€, et pour non-respect dès règles sanitaires, pour lequel la contravention va jusqu'à 750€.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu