Faits divers – Justice

Une Rémoise signalée "radicalisée" autorisée par la justice à quitter le territoire français

Par Sophie Constanzer et Philippe Rey-Gorez, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu mardi 18 octobre 2016 à 18:13

La jeune femme peut à nouveau quitter le territoire français.
La jeune femme peut à nouveau quitter le territoire français. © Radio France - Sophie Constanzer

Privée de ses papiers d'identité car soupçonnée d'être radicalisée, une jeune Rémoise de 18 ans a obtenu gain de cause ce mardi auprès de la justice. Le tribunal administratif de Paris a annulé l'interdiction de quitter le territoire ordonnée par le ministère de l'Intérieur.

Le tribunal administratif de Paris a donné raison ce mardi 18 octobre à une jeune Rémoise, signalée comme potentiellement radicalisée. Agée de 18 ans et se revendiquant du courant salafiste, un mouvement qui revendique un retour à l'islam d'origine, la jeune femme souhaitait partir en Arabie Saoudite pour faire ses études en 2015. Avant d'être signalée aux autorités par sa famille. Sa carte d'identité et son passeport lui avaient été confisqués. Le ministère de l'intérieur a ordonné une interdiction de sortie du territoire mais pour le tribunal administratif, ça ne tient pas. L'interdiction de sortie du territoire a été annulée ce mardi.

Le ministère de l'intérieur a un zéro pointé -- Maître Ludot, l'avocat de la jeune femme

Et c'est une décision de bons sens selon son avocat, Maître Emmmanuel Ludot : "les arguments du tribunal administratif c'est de dire qu'il y a une erreur manifeste d'appréciation, ça veut dire que le ministère de l'intérieur a un zéro pointé sur l'appréciation qu'il a eu des risques que pouvait représenter cette jeune femme". Sa cliente souhaite partir faire ses études en Arabie Saoudite, mais il n'est pas question pour elle de partir en Syrie. "Le gouvernement s'est contenté de rumeurs, d'une simple tenue vestimentaire, sans regarder s'il y avait des risques avérés de départ vers un théâtre de guerre", poursuit Maître Ludot.

Partager sur :