Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une rencontre avec le pape ce mercredi pour Marin, le supporter de l'ASSE agressé à Lyon

mardi 10 avril 2018 à 17:10 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Marin, le supporter de l'AS Saint-Étienne violemment agressé en novembre 2016 à Lyon, est au Vatican ce mercredi avec sa mère et l'archevêque de Lyon. L'étudiant de 22 ans doit rencontrer le pape François.

L'audience entre Marin et le pape doit avoir lieu ce mercredi matin.
L'audience entre Marin et le pape doit avoir lieu ce mercredi matin. © Maxppp - DR - Maria Laura Antonelli

La famille de Marin et le diocèse de Lyon sont restés très discrets au sujet de la rencontre, mais c'est bien ce mercredi que Marin, le supporter de l'AS Saint-Étienne violemment agressé en novembre 2016 à Lyon, doit rencontrer le pape François. L'audience est prévue dans la matinée. Pour ce rendez-vous très spécial, l'étudiant de 22 ans, qui n'a pas terminé sa lourde rééducation, est accompagné pour son voyage au Vatican par sa mère, et par le cardinal Barbarin, l'archevêque de Lyon.

Une dimension spirituelle dans le combat de Marin

C'est Marin lui-même qui aurait demandé audience au pape. Les détails de ce rendez-vous seront certainement précisés une fois qu'il aura eu lieu, ni la famille du jeune homme, ni le diocèse de Lyon ne souhaitant s'exprimer avant. La démarche en tout cas n'a rien de surprenant. Sur la page Facebook "Je soutiens Marin", créée juste après l'agression du jeune homme en novembre 2016, de nombreux messages de paix et d'appels à la prière sont postés. 

D'ailleurs, chaque vendredi soir à 19 heures, la communauté Facebook de soutien à Marin est invitée à un moment de partage, par la prière ou d'autres formes, et quelle que soit la confession des internautes, expliquent les administateurs dans leurs différents posts de rappel de ce rendez-vous hebdomadaire. Ils précisent dès le lancement de ce rendez-vous que l'idée de cette sorte de veillée numérique est venue des internautes eux-mêmes : "Suite aux nombreuses demandes de votre part, nous proposons un jour par semaine de joindre tous ensemble notre énergie positive et nos prières pour Marin. Ce sera pour toutes les personnes qui le souhaitent les vendredis à 19:00, heure de Paris". 

Quand je l'ai rencontré, moi qui suis aussi croyant, je priais pour lui" - Anthony Maisonnial, gardien de l'ASSE

Si la rencontre avec le pape le surprend, l'un des soutiens de la première heure de Marin, le jeune gardien de l'AS Saint-Étienne Anthony Maisonnial, n'est en revanche pas étonné de découvrir que la foi a été un moteur pour aider le supporter des Verts agressé dans sa reconstruction : "déjà, quand je suis allé le rencontrer [en janvier 2017, NDLR], moi qui suis très croyant aussi, je priais pour lui", se souvient Anthony Maisonnial. "Quand on croit, les problèmes s'abordent différemment", ajoute-t-il. 

L'auteur présumé de l'agression convoqué aux assises début mai

"Lui, quand il a été agressé... je n'en ai pas discuté avec lui mais peut-être qu'il s'est dit "plutôt que de baisser les bras et plonger au fond du trou, je vais trouver la force, le courage, de rebondir et de montrer à tout le monde que la vie elle est jamais finie et qu'il y a toujours quelqu'un avec nous qui nous donne cette force et qui nous encourage à continuer", détaille le joueur de l'AS Saint-Étienne, qui est en contact régulier avec Marin et lui avait offert un de ses maillots lors de leur première rencontre. Le portier stéphanois espère d'ailleurs pouvoir rendre à nouveau visite prochainement à Marin, peut-être cet été. 

Un autre rendez-vous important attend Marin ces prochaines semaines : le procès de son agresseur présumé doit se tenir du 2 au 4 mai, devant la cour d’assises des mineurs du Rhône.