Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une rencontre de football tourne au vinaigre à Panazol : plusieurs joueurs blessés

-
Par , , France Bleu Limousin, France Bleu

Le weekend dernier, une rencontre de football chez les moins de 18 ans entre Panazol et Ligugé (dans la Vienne) a fini en bagarre. À la fin du match, un joueur de Panazol s'en est pris violemment à deux joueurs et à un dirigeant de l'équipe adverse.

Plusieurs joueurs de Ligugé ont été pris à partie par un jeune joueur de Panazol samedi dernier (photo illustration)
Plusieurs joueurs de Ligugé ont été pris à partie par un jeune joueur de Panazol samedi dernier (photo illustration) © Maxppp - Lo Presti

Une rencontre de football a tourné au pugilat à Panazol. C'était samedi après midi au stade de Morpiénas lors d'une rencontre chez les moins de 18 ans entre Panazol et le club de Ligugé, dans la Vienne. Tout dégénère à la 90ème minute de jeu après un banal accrochage entre deux joueurs.  "C'est un joueur de Panazol, le numéro 13, qui est arrivé et qui a mis un coup de poing à mon dirigeant, raconte Anthony Nehemie, entraineur du club de Ligugé. Un autre joueur à moi à eu une dent cassé ainsi qu'un gros hématome à la tête, et un autre une fracture à la main en essayant de se protéger. Nous, on ressort de tout cela avec trois joueurs à l'hôpital. J'ai jamais vu ça de ma vie !"

Qui a tapé le premier ? 

Dans l'autre camp, du côté de l'équipe de Panazol, on accuse les Poitevins d'avoir porté le premier coup. "Qu'il y ait un garçon qui se rebiffe parce qu'il a pris un coup sur le terrain, c'est très malheureux, assure Dominique Mounier, président de l’AS Panazol. Mais bon, regardez au rugby par exemple, 90% de garçons qui prennent un marron sur un terrain, ils se retournent et ils en mettent un autre. Pareil dans la rue."

Après cette bagarre, la police a dû intervenir en force pour ramener le calme entre les deux équipes. Trois plaintes ont été déposées par des joueurs et un dirigeant de Légugé. Un joueur de Panazol a également porté plainte. Le numéro 13 de Panazol, principal auteur présumé des violences, a été entendu par les enquêteurs. Il risque des poursuites pénales et disciplinaires. La ligue de football de Nouvelle-Aquitaine se réunit ce jeudi 21 février pour prendre d'éventuelles sanctions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu