Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une retraitée ligotée et menacée avec un couteau lors d'un cambriolage dans les Pyrénées-Orientales

vendredi 23 mars 2018 à 18:10 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon

Une retraitée de Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) a été agressée, mercredi 21 mars, à son domicile. Deux cambrioleurs sont entrés dans sa maison, l'ont ligotée et menacée avec un couteau. Elle n'est pas blessée mais est très choquée par cet événement.

Une retraitée a été agressée lors d'un cambriolage dans sa maison de Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales). Capture d'écran Google Maps
Une retraitée a été agressée lors d'un cambriolage dans sa maison de Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales). Capture d'écran Google Maps - Clémentine Vergnaud

Caudiès-de-Fenouillèdes, France

Une dame âgée de Caudiès-de-Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) a eu la peur de sa vie, mercredi 21 mars. Elle a été agressée par deux individus, chez elle. Les cambrioleurs lui ont ligoté les poignets et l'ont menacée avec un couteau. Ils lui ont volé des bijoux et sa voiture. Elle n'est pas blessée mais est très choquée par cette agression. 

C'est horrible, j'ai cru mourir !

Geneviève regardait la télé dans son salon quand elle a entendu son chien aboyer dans le jardin. Persuadée que la tramontane avait fait voler des objets, elle a ouvert la porte pour vérifier que rien n'était cassé. Deux personnes sont alors entrées en la bousculant. Les deux individus, cagoulés, lui ont ligoté les poignets et l'ont menacée avec un couteau. Ils ont fouillé la maison, pris des bijoux et l'ordonnancier de la vieille dame avant de repartir avec sa voiture. La retraitée de 71 ans, toujours ligotée, a alors appelé les pompiers. Elle a été transportée à l'hôpital où elle est restée plusieurs heures aux urgences.

Geneviève, 71 ans, raconte le cambriolage dont elle a été victime.

Geneviève n'a pas été blessée lors de ce cambriolage mais elle a eu la peur de sa vie : "C'est horrible, j'ai cru mourir", raconte-t-elle en larmes. "J'ai vu la lame de couteau et je me suis dit : 'Si je résiste, qu'est-ce qu'ils vont faire' ?" La retraitée est très choquée par cette agression : "Je ne souhaite à personne de vivre ça." Elle a encore du mal à croire que tout s'est réellement passé. "On se dit que ça arrive toujours aux autres et puis vous voyez..."

Plusieurs jours après les faits, elle pleure et tremble encore en évoquant le cambriolage. "Je suis stressée. J'essaie de ne pas trop y penser mais je fais des cauchemars", explique-t-elle. "Je suis traumatisée." Elle est soutenue par ses amis qui lui ont notamment proposé de s'installer chez eux. "Je préfère dormir à la maison avec mes animaux. Je me suis barricadée mais, de toute façon, il n'y a plus rien à prendre. Ils ont déjà tout pris."

Il se passe des choses qu'on ne voit qu'à la télé

Au-delà de Geneviève, c'est tout le village de Caudiès-de-Fenouillèdes qui est bouleversé par cette agression. Il y a déjà eu plusieurs cambriolages ces derniers mois dans la commune mais c'est la première fois que les voleurs s'en prennent physiquement à un habitant. "Ce qui me fait un peu peur, c'est qu'il se passe des choses qu'on ne voit presque qu'à la télé !", s'exclame Caroline Navarro, boulangère dans le village depuis dix ans. "Je suis un peu choquée parce qu'il y a beaucoup de personnes âgées toutes seules." Elle prévient toutes les personnes âgées de l'incident. "Je leur explique ce qui s'est passé pour ne pas que ça leur arrive." 

Cette violence a aussi choqué Marthe, 77 ans, qui habite la même avenue que la personne agressée. Elle aussi vit seule et, même si elle a trois verrous sur sa porte d'entrée, la retraitée fait plus attention : "En principe, dans la journée, je ne ferme pas ma porte. Maintenant, je la ferme et je vérifie tous les soirs. Mais je ne suis pas toujours tranquille."

Si les habitants prennent leurs propres mesures pour se protéger des cambriolages, c'est notamment parce qu'ils ont le sentiment que les gendarmes ne font pas assez. "Les gendarmes ne peuvent pas être partout mais on a eu des vols de voitures, de moto, de matériel... On a l'impression  d'être un peu délaissés dans le Fenouillèdes", assure Marius Tricoire, gérant d'un café dans la commune. "Comme on est dans l'arrière pays il n'y a personne qui se bouge trop pour nous. Il faudrait que ça change." Les habitants de Caudiès qui déplorent aussi le manque d'éclairage public entre minuit et 5 heures du matin dans le village, source d'insécurité selon eux.