Faits divers – Justice

Une seconde chance pour deux jeunes délinquants Yanis et Patrice

Par Michel Legorjus, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 10 octobre 2016 à 18:23

Une seconde chance pour Yanis et Patrice.
Une seconde chance pour Yanis et Patrice. © Radio France - Michel Legorjus

Dans le Calvados 350 mineurs sont suivis par la protection judiciaire de la jeunesse.Parmi eux Yanis et Patrice 15 et 16 ans, un parcours chaotique mais l'espoir de jours meilleurs.Rencontre ce lundi dans le cadre de la journée portes ouvertes au sein de la PJJ

Pour la 2é année consécutive, la PJ, la protection judiciaire de la jeunesse, organisait ses portes ouvertes. La PJJ prend en charge et encadre les mineurs qui font l'objet d'une décision de justice pour leur permettre de comprendre la portée de leurs actes et s'insérer dans la société. Actuellement dans le Calvados 350 mineurs de 13 à 18 ans sont suivis par la protection judiciaire. La plupart pour des faits de violence, pour des addictions, pour des fugues. La PJJ fait appel à des associations spécialisées qui gèrent des foyers d'accueil en milieu ouvert avec des classes d'accueil adaptées. C'est le cas à Louvigny près de Caen du foyer Martin Luther King de l'association Jean Bosco. C'est là que depuis le mois de septembre Yanis et Patrice ont été placés par le juge, et qu'ils essaient de repartir du bon pied.

Yanis sa loi c'est celle du plus fort

Yanis a 15 ans , originaire du quartier du Chemin Vert à Caen, c'est un solide gaillard, un dur à cuire , un rebelle. Un regard ou un mot de travers , et il s'emporte ,sa loi c'est celle du plus fort , Yanis , il tape pour un rien. Il ne va plus à l'école depuis 3 ans , "sa juge" comme il l'appelle, l'a placé à Louvigny, s'il ne se tient pas à carreau c'est la case prison et cela il en a peur. Depuis un peu plus d'un mois Yanis est assidu, classe adaptée avec un éducateur, il découvre la peinture, l'encadrement, et se sent mieux.Reste à savoir s'il tiendra sur la durée. A côté de lui Patrice, 16 ans , de Creully petite commune du Bessin, Patrice ne supporte pas l'autorité, ne respecte pas les consignes, ne tient pas en place alors l'école il ne veut plus en entendre parler. Détendu, souriant, Patrice se sent bien sur les bords de l'Orne. Le travail manuel lui plait, le bois l'attire, il n'a pas manqué un cours, il se découvre une passion, Patrice espère trouver un patron au mois de juin prochain pour entamer un CAP ..

Yanis et Patrice deux parcours chaotiques, en France 137800 jeunes sont pris en charge par la PJJ, 8800 professionnels travaillent au service de la protection judiciaire,les deux tiers sont des éducateurs. En moyenne un mineur passe entre 15 et 20 mois dans un service éducatif en milieu ouvert, une alternative au centres fermés et pire encore à l'incarcération. Actuellement à Caen 7 mineurs sont sous les verrous à la maison d'arrêt.

Partager sur :